Michel Houellebecq attaque une journaliste du «Monde», le journal la soutient

Do.Ba. avec AFP

— 

Michel Houellebecq à Barcelone en avril 2015
Michel Houellebecq à Barcelone en avril 2015 — EFE/SIPA

Ils ne sont pas parus qu’ils font déjà polémique. La journaliste Ariane Chemin publiera lundi des articles sur Michel Houellebecq dans Le Monde, pour lequel elle avait sollicité l’écrivain. L’auteur de Soumission a sèchement refusé de lui répondre. Il a également mis en doute la qualité de son travail.

Il a également indiqué souhaiter que son entourage ne réponde pas à ses questions dans un courriel adressé fin juin à la journaliste et à une trentaine d’autres personnes liées au milieu de l’édition, consulté par l’AFP. Il a même recommandé à ses proches de lancer des poursuites contre le journal si des pans de sa vie privée devaient figurer dans les articles à paraître.

« Pourchassé » par l’enquêtrice

Michel Houellebecq a préféré parler au Figaro, magazine auquel il a donné une interview au début du mois. Dans un des entretiens publiés par l’hebdomadaire, l’écrivain affirme être « pourchassé » par les médias en général, Le Monde en particulièrement et « plus précisément » par la journaliste qui avait sollicité une rencontre avec lui. L’enquête paraîtra lundi, malgré les « manœuvres d’intimidation » et les « injures » dénoncées par le directeur du Monde, ce vendredi.

« Nous regrettons que Michel Houellebecq ait refusé de rencontrer notre journaliste, mais c’est sa liberté », a déclaré à l’AFP le directeur du Monde Jérôme Fenoglio. « En revanche, a-t-il insisté, ses manœuvres d’intimidation et ses injures contre notre enquêtrice sont inacceptables ». La journaliste affirme avoir interrogé plus d’une centaine de personnes pour réaliser son enquête. « Notre série démontrera une nouvelle fois, dès lundi, la rigueur de son travail », a ajouté Jérôme Fenoglio.