Le film «Love» de Gaspar Noé désormais interdit aux moins de 18 ans

CINEMA Le producteur et distributeur Vincent Maraval l’a dénoncé sur Twitter ce lundi…

A.G.

— 

Love de Gaspar Noé
Love de Gaspar Noé — Wild Bunch

« En France, aimer est maintenant interdit aux moins de 18 ans. » C’est par ce message publié sur Twitter que le producteur et distributeur Vincent Maraval a annoncé ce lundi que le film Love de Gaspar Noé, sorti en salles le 15 juillet dernier, n’était désormais plus interdit aux moins de 16 ans mais aux moins de 18 ans.

 

Le film aux nombreuses scènes de sexe non simulées avait frôlé l’interdiction aux mineurs le mois dernier.

Vincent Maraval a affirmé dans un autre message que le tribunal administratif avait suspendu ce lundi le visa d’exploitation du film. « La décision est maintenant dans les mains du conseil d’Etat. On devrait en savoir plus sur la France très bientôt », a-t-il écrit.

Vincent Maraval a ensuite dénoncé : « Patrice André est donc l’homme qui décide aujourd’hui de la classification des films. » L’avocat d’extrême droite est le président d’une association baptisée Promouvoir, qui multiplie les recours contre les visas délivrés à certains films pour les faire interdire.

Début juillet, Vincent Maraval craignait cette sentence : « Il existe un texte de loi que saisit régulièrement une association, Promouvoir, qui essaie de faire augmenter les interdictions », avait-il déclaré lorsque l’interdiction aux moins de 16 ans avait été décidée. Avant d’ajouter : « Soit il faut le réformer, soit il faut dire que la commission [de classification des œuvres du CNC (Centre National du Cinéma)] fait foi quand elle donne un avis. » Bingo : le 17 juillet, l'association Promouvoir a ainsi déposé un référé au tribunal administratif de Paris afin de contester le visa d'exploitation du film, alors interdit aux mineurs de moins de 16 ans. D'où la décision prise ce lundi.