Pourquoi le thriller «La Isla Minima» est le «True Detective» espagnol

CINEMA Ce thriller haletant récompensé au Festival de Beaune évoque la série culte à plus d'un titre...

Caroline Vié
— 
Les deux flics de La isla minima
Les deux flics de La isla minima — La pacte

Les bonnes idées ne connaissent pas de frontière. Bien que La Isla Minima d’Alberto Rodriguez ait été tourné avant la création de la première saison « True Detective » (2014), ce thriller récompensé au Festival du film policier de Beaune et couvert de Goya, l’équivalent ibérique de nos César, comporte de nombreuses similitudes avec la série culte. 20 Minutes les a recensées…



Deux flics antagonistes

Woody Harrelson et Matthew MacConaughey incarnent des policiers au comportement de frères ennemis dans la série. Les deux enquêteurs du film, joués par Javier Gutiérrez et Raúl Arévalo, l’un totalement idéaliste, l’autre traînant non nombre de casseroles, sont unis par leurs investigations mais s’opposent pour tout le reste.



Un tueur en série bien flippant

Les deux œuvres mettent en scène des assassins aussi inventifs que doués pour échapper à la maréchaussée. Ces sadiques s’en prennent aux filles dont la conduite leur semble amorale. Ils leur font passer un fort mauvais quart d’heure avant de les achever les laissant dans un état propre à glacer le sang des âmes les mieux trempées.

Les paysages sont des personnages

Le bayou dans la saison 1, jouent un rôle capital dans la série. Il en est de même dans La Isla Minima dont les décors inhospitaliers de certains coins de l’Andalousie soulignent l’angoisse sourde qui dégage du film. Des plans superbes pris par des drones donnent l’impression que les héros sont des pions sur un échiquier géant.



Une atmosphère moite

La mise en scène de Cary Fukunaga pour la série et d’Alberto Rodriguez pour le film sont aussi efficaces l’une que l’autre. Elles insistent sur la chaleur poisseuse qui écrase les héros. Elles font percevoir la sensation d’abattement qu’ils subissent devant les nombreux retards d’enquêtes gangrenées par l’incompétence et la corruption.