«Microbe et Gasoil»: Distinguer le vrai du faux dans le film autobiographique de Michel Gondry

CINEMA Michel Gondry livre un road movie taquin et tendre sur deux gamins atttachants...

Caroline Vié

— 

Ange Dargent et Théophile Baquet dans Microbe et Gasoil de Michel Gondry
Ange Dargent et Théophile Baquet dans Microbe et Gasoil de Michel Gondry — Studio Canal

Michel Gondry avait offert une part de sa vie de famille avec le documentaire L’épine dans le cœur (2009). Il puise à nouveau dans ses souvenirs d’adolescent pour Microbe et Gasoil, fiction tendre, farfelue et autobiographique autour de deux copains et de la voiture-maison qu’ils construisent pour partir en vacances.

Le personnage de Microbe, c’est Michel Gondry enfant ? VRAI

« Toute la première partie du film est vraie », prévient Michel Gondry. Le personnage de Daniel Guéret surnommé Microbe est bel et bien inspiré du réalisateur tel qu’il était gamin, un garçon lunaire, inventif et timide, secrètement amoureux d’une camarade de classe dont il dessine inlassablement le portrait. « Quand j’ai rencontré le jeune Ange Dargent, je me suis retrouvé en lui, dit Gondry. Il avait la même fragilité, le même côté un peu efféminé que moi lorsque j’avais quatorze ans ».

Le personnage de Gasoil est aussi Michel Gondry ? FAUX

Theodore Leloir alias Gasoil, dandy fan de mécanique est, en réalité un composite de plusieurs anciens camarades du cinéaste. « Théophile Baquet avait le charisme indispensable pour ce rôle », dit Gondry.

Les deux jeunes acteurs font leurs débuts au cinéma ? VRAI et FAUX

C’est vrai pour Ange Dargent, qui joue le rôle de Microbe, mais c’est faux pour Théophile Baquet, qui avait déjà joué dans La nouvelle guerre des boutons (2011) de Christophe Barratier. « Nous savions bien évidemment que nous interprétions des personnages inspirés de la vie de Michel, raconte ce dernier, âgé de 17 ans et fils de l’acteur Grégori Baquet, mais nous ne ressentions aucune pression car il savait nous laisser beaucoup de liberté. » Pas d’angoisse non plus, pour le plus jeune, Ange Dargent, 14 printemps : « Nous avions beaucoup parlé avant ce qui fait que le tournage s’est déroulé dans une atmosphère détendue. »

La voiture du film a réellement existé ? FAUX

« Un ami et moi rêvions de construire une voiture comme celle du film, mais nous ne l’avons jamais fait, concède Michel Gondry. J’ai aussi édulcoré une scène de dîner où Gasoil aurait dû péter à table, parce que je trouvais que ça rendait son personnage trop vulgaire. » En revanche, c’est bien le réalisateur de L’écume des jours (2013) qui a dessiné la voiture du film, « plus sophistiquée » que celle qu’il avait imaginé à l’époque ainsi que les croquis de Microbe. « J’ai perdu de vue le copain qui partageait ce rêve de voyage. Je l’ai recherché récemment sans parvenir à le retrouver. » L’ami s’appelle Alain. S’il nous lit, il sait maintenant que Michel Gondry peut l’emmener dans sa voiture imaginaire qui roule vraiment.