«Love»: Pour Gaspar Noé, l'interdiction aux moins de 16 ans est «normale»

CINEMA Le réalisateur et son distributeur ne se sont pas offusqués quant à cette limitation d’âge…

C.W. avec AFP

— 

Le réalisateur Gaspar Noé
Le réalisateur Gaspar Noé — VILLARD/NIVIERE/SIPA

Seuls les plus de 16 ans auront accès à Love, « mélodrame contemporain » aux nombreuses scènes de sexe explicites. Loin d’enrager Gaspar Noé, son réalisateur, et Vincent Maraval, son distributeur, l’annonce leur a au contraire paru « normal ».

« Super normal »

Tel qu’il l’a expliqué à l’AFP, l’interdiction de son film aux moins de 16 ans n’a pas surpris Gaspar Noé. « La commission a revoté pour l’interdiction aux moins de 16 ans, ce que je trouve super normal », a déclaré le réalisateur, qui met toutefois un bémol à cette sentence. « Mais il ne faut pas non plus que ces histoires de classification dénaturent la nature du film », a-t-il estimé. « Le film est moins choquant qu’Irréversible que j’ai fait, ou surtout que Salò de Pasolini qui est interdit aux moins de 16 ans, et qui est multi-diffusé, multi-vendu depuis longtemps. »

« Le problème n’est pas résolu pour autant »

Le sulfureux Love est déjà passé deux fois en commission de classification des œuvres du CNC (Centre National du Cinéma). Dans un premier avis, la commission avait recommandé l’interdiction aux moins de 16 ans. Mais la ministre de la Culture Fleur Pellerin avait demandé que le film repasse devant la commission, afin de « pouvoir disposer d’une majorité claire et d’un avis précisément motivé » en cas de recours, a indiqué à 20Minutes l'entourage de la ministre ce jeudi.

«Love»: Le visa d'exploitation interdisant le film aux moins de 16 ans est signé

Pour Vincent Maraval, qui craignait que la sentence soit plus sévère (une interdiction aux moins de 18 ans), « on est content, mais on ne peut pas se réjouir de la normalité », a précisé l’un des fondateurs de Wild Bunch. « Le problème n’est pas résolu pour autant », a-t-il ajouté. « Il existe un texte de loi que saisit régulièrement une association, Promouvoir, qui essaie de faire augmenter les interdictions », a-t-il poursuivi. « Soit il faut le réformer, soit il faut dire que la commission fait foi quand elle donne un avis », a-t-il dit. Interdit donc aux moins de 16 ans, Love sortira en salles le 15 juillet.