Love
Love — Wild Bunch Distribution

CINEMA

«Love»: Les 8 cinéastes traditionnels qui ont osé le sexe non simulé avant Gaspar Noé

Gaspar Noé n'a pas été le premier réalisateur à faire scandale avec des scènes de sexe authentiques...

Comme l’indique sa nouvelle affiche, Love sera peut-être « enfin un vrai film d’amour interdit aux moins de 16 ans » mais Gaspar Noé n’est pas le premier cinéaste à mettre en scène des séquences de sexe non simulées.

20 Minutes a recensé les plus sulfureux que présente la vidéo ci-dessous…

Mais nous avons bien conscience qu'il y en a beaucoup d'autres, même si nous n'en parlerons pas dans cet article...

Nagisa Oshima, cinéaste tranchant

L’empire des sens de Nagisa Oshima a fait son petit effet en 1976. Les amours violentes et tragiques d’un aubergiste et d’une geisha offraient notamment une scène de fellation et une fin très tranchante qui valurent au cinéaste d’être censuré au Japon et d’écoper d’une interdiction au moins de 18 ans en France.

Marco Bellochio du bout des lèvres 

Elle est chaude l’aventure sensuelle entre un lycée et une jeune femme dans le Diable au corps (1986). Marco Bellocchio revisite le roman de Radiguet et obtient une interdiction aux moins de 12 ans pour une brève scène de fellation que Maruschka Detmers pratique sur son jeune amant et qui fit fort jaser lors de la sortie du film.

Bertrand Bonello en coulisses

Bien que l’action se déroule dans le milieu du X, Le Pornographe de Bertrand Bonello n’a rien d’explicite. Seule une scène où les acteurs Ovidie et Titof sont à la manœuvre sur un canapé pouru une scène de tournage menée par Jean-Pierre Léaud a fait son petit effet. Le film a reçu une interdiction aux moins de 16 ans.

Virginie Despentes, bien raide

Baise-moi (2000) de Virginie Despentes, l’histoire de deux filles libres à la gâchette facile, comporte de nombreuses scènes de sexe non simulées et de violence. Il a reçu une interdiction aux moins de 18 ans, classification rétablie en son honneur pour permettre à ce film d’auteur d’échapper au X frappant les pornos ce qui l’aurait empêché de sortir en salles.

Vincent Gallo dévoile ses attributs

Auteur, réalisateur et acteur de The Brown Bunny (2004), Vincent Gallo n’a pas hésité à s’y mettre en scène notamment lors d’une longue scène de fellation non simulée effectuée par l’actrice Chloë Sévigny. Cela lui a valu un succès de scandale au Festival de Cannes et une interdiction aux moins de 16 ans lors de sa sortie en salles

Michael Winterbottom connaît la chanson

9 songs de Michael Winterbottom a attrapé une interdiction aux moins de 18 ans en racontant l’histoire d’un couple qui s’envoie en l’air sur neuf chansons avant de se séparer. Rien n’est simulé dans ce film chaud bouillant qui se pique de retranscrire le côté physique d’une relation amoureuse à l’écran.

La nymphomanie de Lars von Trier

Lars von Triers n’est pas connu pour avoir froid aux yeux et il le prouve avec les deux volets de Nymphomaniac dont l’interdiction a été relevée à moins de 18 ans par un juge à la suite du recours d’une organisation intégriste. Seuls les majeurs pourront découvrir la vie d’une nymphomane autoproclamée en salles mais le film est disponible en DVD.

L’érotisme féministe de Catherine Breillat

Attention aux yeux et aux neurones ! La réalisatrice française Catherine Breillat satisfait les amateurs de scènes osées et les intellos dans Romance (1999) où Caroline Ducet s’offre des sensations fortes avec Rocco Siffredi avant de se lancer dans une relation sadomasochiste avec François Berléand. Le film a été interdit aux moins de 16 ans pour ses scènes olé olé.