VIDEO. Dix musiques de film inoubliables de James Horner

MUSIQUE Le compositeur, décédé ce lundi dans un crash d'avion, a marqué l'histoire du cinéma au même titre que John Williams et Ennio Morricone...

Anne Demoulin

— 

Le compositeur James Horner en 2006.
Le compositeur James Horner en 2006. — EPS / Rex Features/REX/SIPA

Il est à James Cameron ce que John Williams est à Steven Spielberg. Le compositeur James Horner est mort ce lundi dans un crash d’avion à Santa Barbara. On lui doit pas loin d’une centaine de compositions. Quatre notes pour marquer le danger, quelques éléments de musique traditionnelle irlandaise, florilège des compositions emblématiques de James Horner.

« Titanic »

La musique composée par James Horner pour Titanic est la bande originale orchestrale la plus vendue de tous les temps. Avec Titanic, l’artiste remporte les deux seuls oscars de sa carrière, celui de la meilleure musique de film et celui de la meilleure chanson originale avec My heart will go on. Initialement, James Cameron ne voulait pas de chanson pour son film. James Horner organise secrètement les enregistrements avec Céline Dion. Le résultat a finalement convaincu le réalisateur.

« Braveheart »

James Horner a composé à trois reprises pour Mel Gibson : L’Homme sans Visage, Apocalypto et Braveheart. La musique originale de l’épopée médiévale écossaise a été dirigée par James Horner et interprétée par l’Orchestre symphonique de Londres. Le compositeur sera nommé en 1996 pour l’Oscar de la meilleure musique de film.

« Avatar »

Avatar est la troisième collaboration de James Horner avec James Cameron après Alien et Titanic. Le compositeur a travaillé avec Wanda Bryant, un ethnomusicologue, pour créer la musique de la culture de la race extraterrestre. Il se préparait à composer la musique de la suite de la saga.

« Un Homme d’exception »

James Horner a beaucoup composé pour Ron Howard. On lui doit la musique de Cocoon, de Willow, d’Apollo 13, mais aussi du long-métrage couronné par l’Oscar du meilleur film, Un homme d’exception.

« Apollo 13 »

James Horner a collaboré pour Apollo 13 avec la chanteuse écossaise Annie Lennox, ex-leader du groupe culte Eurythmics sur le titre The dark side of the moon.

« Star Trek II »

James Horner a seulement 28 ans quand le réalisateur Nicholas Meyer fait appel à lui pour composer la musique du second volet de l’adaptation cinématographique de Star Trek. Le film de 1982 lui permet de devenir un compositeur d’importance à Hollywood.

« Légendes d’automne »

Le mélodrame d’Edward Zwick inspiré d’une nouvelle de Jim Harrison, Légendes d’automne avec Brad Pitt sort sur les écrans en 1996. James Horner est nommé aux Golden Globes pour la meilleure bande originale de film.

« Aliens le retour »

James Horner remporte la première de ces dix nominations aux Oscars avec la bande originale de la suite d’Alien. Ce film marque le début de la collaboration entre James Cameron et le compositeur.

« Le Nom de la rose »

James Horner compose la musique originale du thriller Le Nom de la rose, adapté par Jean-Jacques Annaud du roman éponyme d’Umberto Eco. Le réalisateur et le compositeur se lient d’amitié. Ils se retrouveront ensuite pour Stalingrad, Or noir et Le Dernier Loup.

« Fievel ou le nouveau monde »

James Horner remporte avec Barry Mann et Cynthia Weil pour Somewhere out there, interprétée par Linda Ronstadt et James Ingram, le Grammy Award de la chanson de l’année.