Gérard Depardieu en sept pépites verbales

PERLES « Valley of Love » de Guillaume Nicloux sort en salles ce mercredi, l’occasion de revenir sur les déclarations de son acteur principal, depuis la présentation du film à Cannes…

Clio Weickert
— 
Gérard Depardieu à la présentation de «Valley of Love» au festival de Cannes 2015
Gérard Depardieu à la présentation de «Valley of Love» au festival de Cannes 2015 — Thibault Camus/AP/SIPA

Ses perles et ses pépites verbales sont aussi célèbres que sa légendaire filmographie. Alors que Valley of Love de Guillaume Nicloux, sort ce mercredi en salles, revoici les meilleures sorties de Gérard Depardieu depuis le dernier festival de Cannes.

Gérard Depardieu s'est imposé comme «le noyau dur» de «Valley of Love»

1. « Je suis vrai dans ma connerie »

Contrairement à certains, Gérard Depardieu a l’honnêteté de le reconnaître. Sur France Inter, l’acteur a expliqué les difficultés « d’être vrai », ajoutant « si on ne dérape pas, je pense qu’on est quand même con ». Pas faux.

2. « Je ne suis pas gros, je suis vivant »

Fidèle à son personnage d’Obélix (« je ne suis pas gros, je suis juste un peu enveloppé »), il a déclaré au Figaro que certes il était enrobé, mais qu’il n’avait aucun souci de santé vis-à-vis de cela. En gros, arrêtons de nous inquiéter pour son poids et occupons-nous de nos fesses.

3. « Quand je voyage dans le monde, les gens retiennent surtout que j’ai pissé dans un avion, que je suis russe, et que j’ai écrit une lettre au premier ministre »

Clair et concis, en une phrase sur France Inter, l’acteur a parfaitement résumé les trois frasques qui ont captivés les gens ces dernières années.

4. « Sauf que tu ne pisses pas dans un avion pour faire scandale. C’est ça ou ton rein explose ! »

Quitte à choisir en effet, autant faire pipi dans une bouteille. Une question de santé finalement, comme il l’a expliqué à Metronews.

5. « Beaucoup de gens aimeraient avoir Poutine comme président »

Sur France 2, Depardieu a reformulé son amour pour la Russie, ce magnifique pays des libertés et des droits de l’homme. Il devrait en parler à des Ukrainiens, tiens.

6. « L’URSS… ou plutôt la Russie »

Petit lapsus rigolo que Gérard a lâché en plein festival de Cannes devant le reporter de 20Minutes médusé. A quand le Staline/Poutine ?

>> Festival de Cannes: Depardieu embrasse Isabelle Huppert et défend «l'URSS»

7. « Je suis prêt à mourir pour la Russie »

Pas sûr que le contraire soit vrai. Comme il l’a annoncé à Vanity Fair, l’acteur se sacrifierait pour ce pays parce que « les gens sont forts », et « ne voudrait point crever comme un con dans la France de maintenant ».