Capture d'écran :Un Français, vient de sortir dans les salles.
Capture d'écran :Un Français, vient de sortir dans les salles. — Mars Distributions/ Youtube

Témoignages

« Un Français »: les premiers spectateurs ont apprécié le film de Diastème

Le film polémique « Un Français » est sorti en salles ce mercredi. Voici les réactions des premiers spectateurs recueillies par « 20Minutes »…

Le thème du jeune skinhead des années 1990 qui « cogne les Arabes et colle des affiches d’extrême droite » a provoqué des réactions agressives vis-à-vis du film Un Français sur les réseaux sociaux.

 

Au point que l’idée de projeter le film a pu effrayer certains exploitants de salles.

Le distributeur d’Un Français ne s’attendait pas à devoir se battre pour sortir le film

Pourtant, à la sortie du cinéma Gaumont du boulevard des Italiens à Paris (9e), ce mercredi en début d’après-midi, les avis des premiers spectateurs sont plutôt positifs.

Lucienne, 75 ans : « C’est très humain »

« Je suis venue exprès pour voir ce film, les médias en avaient tellement parlé. J’ai voulu voir ce que le réalisateur Diastème avait produit et je n’ai pas été déçue. Je ne comprends pas pourquoi il faut avoir peur d’Un français ou en tout cas de ce qu’il véhicule. Certes les trente premières minutes sont très violentes et ce n’est pas accessible à tous les publics, mais c’est bien fait. J’ai trouvé que le film était très humain et l’acteur principal, Alban Lenoir, est prodigieux. »

Grégoire, 39 ans : « C’est un film pédagogique »

« J’ai trouvé ça très puissant, on voit un homme un peu normal, un peu perdu qui sort de son idéologie au fur et à mesure des années. C’est magnifique. Je ne comprends pas pourquoi les gens ont peur ou sont agressifs vis-à-vis du film, parce qu’il relie très bien cette espèce d’histoire des skinheads des années 1990 avec l’extrême droite de façon très pédagogique sans en faire trop. Ce n’est ni de droite, ni de gauche, c’est le cheminement d’une personne dans une idéologie assez fluctuante et complexe qui fonctionne vraiment très bien. »

Bernard, 46 ans : « Je ne comprends pas la polémique »

« C’était vraiment pas mal. On plonge tout de suite dans l’histoire de cet antihéros. Un jeune homme et ses amis prônent une idéologie raciste. Ils attaquent des « noirs » et des Arabes et placardent des affiches d’extrême droite telles « la France aux Français ». Puis on a cette violence qui quitte Marco, petit à petit, c’est très intéressant de détailler son parcours jusqu’au jour de la manif pour tous. Ça m’a vraiment plu, seul petit bémol je trouve que c’est un peu mou, le rythme du début devrait se tenir jusqu’à la fin. Mais il n’y a pas de polémique à avoir là dessus. »

Gérard, 53 ans : « Ce n’est pas un film politique »

« J’ai entendu parler de la polémique, mais je pense que ce qui gène dans ce film, c’est qu’il ne prend pas parti justement. C’est un jeune garçon dont la rédemption est longue (30 ans) et l’extrême droite prend une place importante tout au long de la vie du personnage. Mais, attention, ce n’est pas un film politique. Finalement les spectateurs peuvent à la fois dire que c’est l’apologie de l’extrême droite mais aussi une lutte contre le mouvement. Le fait que le film ne se positionne pas laisse libre court aux réactions agressives mais aussi positives. Il faut aller voir le film pour comprendre. »