«Une équipe de rêve»: Quand le foot fait du bien à l'âme

CINEMA «Une équipe de rêve» est un documentaire réjouissant sur des footballeurs pas comme les autres: ils forment la plus mauvaise équipe du monde...

Caroline Vié

— 

Une équipe de rêve
Une équipe de rêve — Bodega

A une époque où le foot fait scandale, un documentaire comme Une équipe de rêve fait un bien fou, que l’on soit ou non accro au de ballon rond. Les aventures des Samoas Américaines, dernière équipe au classement de la FIFA, passionnent comme une extraordinaire aventure humaine. Les réalisateurs Mike Brett et Steve Jamison nous font aimer ces losers flamboyants tentant de s’en sortir dans un pays écrasé par la pauvreté.

Jamais découragés par l’adversité

C’est un authentique feel-good movie que cette histoire de sportifs bien résolus à gagner au moins un match de la phase qualificative pour la Coupe du Monde 2014 avec l’aide de Thomas Rongen, nouvel entraîneur bourru. Nicky Salapu, gardien dont l’un des titres de gloire est d’avoir encaissé 31 buts lors de la Coupe du Monde 2002, et la joueuse transgenre Johnny « Jaiyah » Saeluah sont parmi les plus marquants de cette galerie de portraits. On devient vite des supporters d’Une équipe de rêve, un film qui rappelle sans appuyer les vraies valeurs du football.

« 20 Minutes » a rencontré la joueuse trans des Samoa américaines : « Mon nom est Jaiyah et je suis défenseur central »