Cinq films de zombies marquants avant qu'Arnold Schwarzenegger soit la vedette de «Maggie»

CINEMA Arnold Schwarzenegger trouve un rôle à contre-emploi dans «Maggie» où il protège sa fillette de devenue un zombie...

Caroline Vié

— 

Abigail Breslin et Arnold Schwarzenegger dans Maggie
Abigail Breslin et Arnold Schwarzenegger dans Maggie — Metroplitan Filmexport

Le succès de la série « Walking Dead» le confirme : jamais les zombies n’ont été aussi populaires. Dans Maggie, Henry Hobson offre un rôle à contre-emploi à Arnold Schwarzenegger, papa pacifique prenant sous son aile sa fille contaminée. Ce conte mélancolique joue sur les rapports entre l’acteur et une adolescente attachante incarnée par Abigail Breslin. Avant de le déguster, 20 Minutes invite les cinéphiles à redécouvrir cinq films de morts-vivants de différentes nationalités…

 

Le nouveau venu : Maggie

Ce huis clos entre un père affectueux et sa fille atteinte d’un virus incurable qui va inexorablement la transformer en zombie est filmé à hauteur humaine. Schwarzie révèle une facette plus fragile de son talent dans ce film d’horreur intimiste et émouvant.

Zombies à l’américaine : Zombie

Après avoir lancé les bases du genre en 1968 avec La nuit des morts-vivants, George A. Romero persiste avec Zombie (1978), charge de la société de consommation archi-gore où des survivants trouvent refuge dans un supermarché assiégé.

Zombies à l’italienne : L’enfer des zombies

Lucio Fulci, maître du gore transalpin, signe un petit bijou du genre avec L’enfer des zombies (1979) en envoyant une expédition scientifique sur une île infestée de morts-vivants. Une scène emblématique d’œil crevé a largement marqué les cinéphiles.

Zombies à l’anglaise : Shaun of the Dead

Humour british et effets sanglants font bon ménage dans Shaun of the Dead (2004) où le duo Simon Pegg/Edgar Wright s’en donne à cœur joie autour des aventures d’un brave garçon et de ses potes confrontés à une invasion de créatures cannibales.

Zombies à la néo-zélandaise : Braindead

Difficile de reconnaître derrière Braindead (1992), le futur réalisateur de la saga du Seigneur des anneaux. Ce délire foutraque aux gags gorissimes incluant bébé zombie vorace et tondeuse à gazon utilisée pour décimer les monstres. Culte !

Zombies à la française : Goal of the Dead

Les zombies français jouent au foot dans Goal of the Dead (2014), film en deux parties cosigné par Benjamin Rocher et Thierry Poiraud. Le ballon rond sert de prétexte à un festival de scènes sanglantes parsemées d’une bonne dose d’humour noir. But !