Festival de Cannes: Roger Deakins, un roi de l'image honoré à Cannes

CINEMA Roger Deakins vient de recevoir le prestigieux prix Angénieux mais il a aussi éclairé « Sicario » présenté en compétition..

Caroline Vié

— 

Roger Deakins
Roger Deakins — AP

Roger Deakins n’est pas venu à Cannes pour rien. Ce chef opérateur connu notamment pour son travail chez les frères Coen a reçu le prix Angénieux tout en retrouvant les deux réalisateurs présidents du jury cannois et en présentant Sicario de Denis Villeneuve qu’il a éclairé. « Tout s’est bien goupillé, dit-il car je fais rarement les festivals par manque de temps et Cannes 2015 est devenue une vraie fête pour moi ».

Mad Max et les frères Coen

Roger Deakins venait de finir Hail Cesar des frères Coen avant d’arriver sur la Croisette. « Nous nous sommes croisés hier soir et nous avons causé de Mad Max de George Miller. Comme le film n’est pas en compétition, ils avaient le droit de faire des commentaires. J’aime beaucoup Joel et Ethan car ils ont une vision à la fois précise et farfelue du cinéma ».

Blade Runner et Denis Villeneuve

Roger Deakins a collaboré avec le réalisateur québécois pour Prisonners (2013) et Sicario avant de le retrouver pour la nouvelle version de Blade Runner que celui-ci prépare. « Je peux juste dire que ce ne sera pas un remake du film de Ridley Scott mais que cela partira du même principe, une histoire d’androïdes et d’humains », précise-t-il.

Du côté de l’animation

Depuis qu’Andrew Stanton a fait appel à lui comme conseiller technique sur Wall-E (2008), Deakins a aussi participé à de nombreux films d’animation tels Rango (2011) ou Dragons 2 (2014). « Je préfère les prises de vues réelles, explique-t-il mais les effets numériques ont rendu la frontière très ténue entre l’animation et les autres films ».