Festival de Cannes: John Lasseter dévoile les nouveaux chef-d'œuvres des studios Disney et Pixar

CINEMA John Lasseter a fasciné la presse ce mercredi...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

John Lasseter et sa bonne étoile
John Lasseter et sa bonne étoile — Walt Disney Commany France

Non content de montrer Vice-Versa en sélection officielle devant des festivaliers enthousiastes, John Lasseter en a profité pour révéler des extraits alléchants de plusieurs films en production. Depuis près de dix ans qu’il dirige les studios Pixar et Walt Disney Animation, c’est la fête pour les fans.

Festival de Cannes : Des Français donnent de la voix aux émotions dans « Vice-Versa »

Deux studios, deux esprits

Pendant deux heures de conférence passionnante, il s’est adressé à la presse à la manière d’un merveilleux conteur laissant les journalistes les yeux écarquillés comme s’ils étaient de petits enfants. « La différence entre les deux compagnies est que Pixar est composée de pionniers qui innovent sur de nouvelles techniques alors que Walt Disney Animation essaye de préserver l’héritage de Walt Disney en mêlant aussi les nouveaux talents ». Adulé par les animateurs du monde entier, il insiste pour laisser une grande liberté créatrice à ses équipes.

Des suites à suivre de près

John Lasseter vibre d’un enthousiasme communicatif quand il parle de son travail. Surtout en confirmant qu’il va vraiment diriger Toy Story 4 qui marquera son grand retour à la réalisation. « Je peux juste vous dire que ce sera une histoire complètement indépendante des trois autres films », dit-il. Le charmant poisson Nemo et sa copine tête de linotte Dory seront aussi de retour en 2016 pour Le monde de Dory (le 29 mai 2016) qui permettra de rencontrer la famille de ce sympathique personnage à la mémoire de poisson… « Nous essayons de plaire au plus large public, dit Lasseter. Toute personne qui respire peut apprécier nos films. »

La logique du "Et si…"

« La question que nous nous posons le plus souvent pour nos films est : "Et si…", explique Lasseter. On s’est par exemple demandé ce qui se serait passé si l’astéroïde qui a détruit les dinosaures avait raté la Terre. » Cela a donné Le voyage d’Arlo (en salles le 25 novembre), l’histoire d’un gentil dino et de son animal de compagnie, un gamin humain. On a aussi craqué les images pour Zootopie, (sortie le 10 février 2016), une ville où les humains n’existent pas et sont remplacés par des animaux dont une bande de paresseux hilarants chargés de gérer une administration et pour la comédie musicale animée La princesse du bout du monde (décembre 2016). Avant de découvrir toutes ces merveilles, le public français pourra déguster Vice-Versa dès le 17 juin. Certains festivaliers rêvent de décerner à ce film génial une Palme d’or off…