Festival de Cannes: Josh Brolin ne sera pas avantagé par ses amis les frères Coen

CINEMA Très ami avec les frères Coen, Josh Brolin assure que ces derniers ne lui feront pas de cadeau pour «Sicario»...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

Josh Brolin (au centre) dans Sicario de Denis Villeneuve
Josh Brolin (au centre) dans Sicario de Denis Villeneuve — Metropolitan Filmexport

Josh Brolin connaît à la fois Cannes et les frères Coen. Il a même pratiqué les deux en même temps en venant présenter No Country for Old Man en 2007 avec les frangins et en participant à leur sketch irrésistible de l’anthologie Chacun son cinéma (vidéo ci-dessous).

En compétition au festival de Cannes : «Sicario», de Denis Villeneuve

Alors qu’il vient à peine de terminer leur film Hail Cesar où il incarne un producteur de cinéma des années 1950, le voilà en compétition à Cannes pour Sicario. « Quand j’ai découvert que le film était sélectionné à Cannes et qu’ils étaient présidents du jury, j’étais content pour eux bien que je sache qu’ils ne vont pas me favoriser. Ce sont les hommes les plus droits de la planète ! »

Un spectateur presque lambda

L’acteur n’a pas besoin de passe-droit pour retenir l’attention dans le film de Denis Villeneuve où il impressionne en agent américain manipulateur prêt à tout pour coincer des narcotrafiquants. « Voir le film a été un vrai choc pour moi quand je l’ai découvert dans une salle privée seul à seule avec ma fiancée, dit-il. Jusqu’au bout, je me suis demandé s’il serait bon ou pas, ce qui a nourri ma performance en me faisant vivre dans la même incertitude que mon personnage. » Si Josh Brolin reconnaît avoir eu parfois de mauvaises surprises en découvrant des œuvres qu’il a tournées, Sicario l’a émerveillé. « Denis Villeneuve est beaucoup plus malin que moi et pourtant, je ne crois pas être un idiot, dit-il en riant. Bien que je joue dans Sicario, j’étais pris par l’action comme si j’avais été un spectateur ordinaire ».