Benicio Del Toro dans Sicario
Benicio Del Toro dans Sicario — Richard Foreman

CINEMA

En compétition au festival de Cannes: Sicario, de Denis Villeneuve

Chaque jour, «20 Minutes» vous présente les enjeux des films en compétition sur la Croisette. Ce mardi 19 mai, «Sicario» de Denis Villeneuve...

Pour sa première apparition en sélection officielle, le réalisateur canadien Denis Villeneuve signe un thriller ambitieux sur fond de lutte contre les narcotrafiquants. Un vrai film de guerre.

Si le film m’était conté

La zone frontalière entre les Etats-Unis et le Mexique est devenue une zone de non-droit. Une jeune recrue idéaliste du FBI (Emily Blunt) est enrôlée pour aider un groupe d’intervention d’élite dirigé par un agent du gouvernement (Josh Brolin) avec l’aide d’un « consultant » énigmatique (Benicio Del Toro). L’équipe s’engage dans un périple dangereux aux limites de la légalité…

Si sa sélection m’était expliquée

Sicario plonge le spectateur au cœur des cartels de la drogue avec ceux qui les combattent. Un film intense et brûlant qui va au-delà du film de genre en révélant une réalité du monde qui lui donne toute sa place en compétition.

Si on m’avait dit

Le film a été sélectionné le 16 avril dernier. Deux jours plus tard, dans le monde réel, l’arrestation d’un vrai narcotrafiquant mexicain a tourné exactement comme dans le film, « à la scène de guerre », comme l’écrit Le Monde dans un article rapporté dans le dossier de presse du film. C’est dire si le sujet du film de Denis Villeneuve est en phase avec l’actualité.

Si on lui donnait la Palme

Au delà du sujet, Denis Villeneuve maîtrise parfaitement le tempo de son intrigue et la tension qu’il crée tout du long est redoutablement efficace. Les acteurs sont remarquablement dirigés. On est saisi, le film ne nous lâche plus. Il y a aussi quelques pointes d’humour salutaires. Un Prix de la mise en scène ne serait pas volé.