En compétition au festival de Cannes: «Marguerite & Julien» de Valérie Donzelli

CINEMA Chaque jour, «20 Minutes» vous présente les enjeux des films en compétition sur la Croisette. Ce mardi 19 mai, «Marguerite & Julien» de Valérie Donzelli...

De notre envoyé spécial à Cannes, Stéphane Leblanc

— 

Marguerite & Julien (Anaïs Demoustier et Jérémie Elkaïm)
Marguerite & Julien (Anaïs Demoustier et Jérémie Elkaïm) — WILD BUNCH

Pour sa première apparition en sélection officielle, la réalisatrice de La Guerre est déclarée est en compétition avec un film dont l’histoire a été écrite à l’origine pour François Truffaut.

Si le film m’était conté

Dans un monde imaginaire oscillant entre le 16e siècle et le 21e siècle (vive les anachronismes !), Julien et Marguerite s’aiment d’un amour tendre. Problème : ils sont frère et sœur et en grandissant, leur amour se transforme en passion dévorante. Cette liaison scandalise les bonnes mœurs du 16e siècle, comme du 21e siècle. Les voilà donc traqués. Réussiront-ils à fuir ?

Si sa sélection m’était expliquée

La Guerre est déclarée, son film autobiographique coécrit et joué avec son compagnon de l’époque Jérémie Elkaïm, a fait un tel carton à la Semaine de la critique, puis dans les salles, que les organisateurs se sont mordu les doigts de l’avoir laissé filer dans une section parallèle.

Si on m’avait dit

François Truffaut n’a jamais voulu porter à l’écran le script de Marguerite et Julien écrit pour lui par son ami Jean Gruault en 1973. Parmi ses raisons, le fait que Louis Malle venait de tourner Le souffle au cœur, sur le même thème de l’inceste. Valérie Donzelli a cru bon de s’en emparer du texte édité il y a quelques années par Capricci. Et il est vrai qu’on imagine bien la voix off de Truffaut dans les meilleurs moments de Marguerite & Julien.

Si on lui donnait la Palme

Le jury sera peut-être plus indulgent que les critiques, qui ont assassiné le film à l'issue de la projection de presse lundi soir. Difficile toutefois d’envisager un prix d’importance pour un film où les clins d’œil à Peau d’âne de Jacques Demy et ses anachronismes constituent le principal attrait.