En compétition au festival de Cannes: «La loi du marché» de Stéphane Brizé

CANNES Chaque jour, «20 Minutes» vous présente les enjeux des films en compétition sur la Croisette. Ce lundi 18 mai, «La loi du marché» de Stéphane Brizé...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié

— 

La loi dumarché
La loi dumarché — Nord-Ouest Films - Arte France- Diapahana

Stéphane Brizé entre par la grande porte à Cannes avec La loi du marché. Pour son sixième long-métrage, il passe directement par la case sélection officielle et la compétition.

Si le film m'était conté

Après vingt mois de chômage, Thierry, la cinquantaine, désespère de retrouver un emploi. De stages inutiles en démarches humiliantes, il ne trouve de soutien qu'auprès de son épouse et de leur fils handicapé. Il finit cependant par obtenir du travail comme agent de sécurité dans un hypermarché.

Si sa sélection m'était expliquée

Ce drame social est ancré dans le monde actuel. Le réalisateur de Mademoiselle Chambon (2009) et Quelques heures de printemps (2012) y retrouve pour la troisième fois Vincent Lindon. Ces deux-là n'ont plus à prouver qu'ils sont pétris de talent.

Si on m'avait dit

Stéphane Brizé a entouré Vincent Lindon de comédiens non professionnels à qui il a confié dans le film les fonctions qu'ils occupent dans la vie. Il a choisi de tourner dans un format léger, caméra à l'épaule, pour saisir les expressions de chacun. Il a fait appel au chef opérateur Eric Dumont qui n'avait jamais tourné de fictions et a écrit une trame de scénario sur laquelle il laissait ses comédiens utiliser leurs propres dialogues.

Et si on lui donnait la Palme

Les frères Coen pourraient se laisser séduire par un film si éloigné de leur univers. Il est très rare que des présidents récompensent des œuvres qui ressemblent aux leurs! Vincent Lindon est aussi un concurrent solide pour un prix d'interprétation. Le comédien porte La loi du marché sur ses épaules ce qui mériterait bien d'être honoré.