Pourquoi Mad Max est un vrai héros de cinéma

CANNES A l'heure où sortent ses nouvelles aventures, «20 Minutes» s'est demandé pourquoi le personnage de Mad Max était toujours aussi populaire...

De notre envoyée spéciale à Cannes, Caroline Vié
Tom Hardy dans Mad Max: Fury Road
Tom Hardy dans Mad Max: Fury Road — Warner Bros

Tom Hardy se glisse dans la peau poussièreuse du justicier pour Mad Max: Fury Road. George Miller y revisite l'univers du héros qu'il créa en 1979 pour Mel Gibson. Mais pourquoi ce vengeur fou, décrit par Gibson comme un «Jésus en cuir» est-il resté aussi présent dans l'esprit des fans? 20 Minutes tente de répondre à cette question.



Il n'est pas content, Max

Max entre dans la catégorie des héros pas sympas mais qui ont des raisons pour ça. Depuis que sa femme et son enfant se sont fait écraser par un gang de motards, notre homme a la haine et pas qu'un peu. Il canalise la rage du spectateur qui lâche un peu de sa rogne personnelle par Max interposé.



Il conduit vite, Max...

Ancêtre des héros de Fast and Furious (en plus hargneux), Max bouffe du bitume comme d'autres des hamburgers. Il avale les kilomètres dans des véhicules farfelus et semble le parfait héritier des cow-boys solitaires qui hantaient les plaines de l'Ouest américain... Sauf que lui, il est Australien et il sent l'essence, pas la bouse de vache.

Il est bien entouré, Max...

Les méchants qu'affronte Max ne sont pas des femmelettes! Ils ont des tenues pour le moins excentriques et des noms à coucher à la belle étoile: Toecutter, Humungus ou Entity. Loin d'être impressionné par le Mal qu'ils incarnent, Max le fou (il mérite son surnom), leur montre de quel turbo il se chauffe et ça déménage!

Il est libre, Max...

Insaisissable, indestructible, incorruptible, Max ne s'arrête jamais. Sa seule faiblesse est son passé qui le hante aux moments les moins appropriés. Imperméable à l'amour comme à l'amitié, il est une légende dont on n'entrevoit que brièvement l'humanité. Avec lui, George Miller a créé une icône de la culture populaire qui n'a pas fini de faire vibrer.