En tant que juive, Natalie Portman est «nerveuse» de vivre à Paris

MALAISE Les attentats de «Charlie Hebdo» et de l'Hyper Cacher ont secoué l'actrice américaine...

Emilie Meunier avec AFP

— 

Natalie Portman pour The Hollywood Reporter
Natalie Portman pour The Hollywood Reporter — Youtube

L’actrice américaine Natalie Portman a beau être mariée à un Français, elle admet ne pas être totalement rassurée à l’idée de vivre à Paris. L’ancienne reine Amidala dans la saga Star Wars, aujourd’hui apprentie réalisatrice [elle présentera son premier long-métrage à Cannes 2015], s’est installée à Paris l’an dernier, deux mois avant les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher pour vivre avec son danseur et chorégraphe Benjamin Millepied qu’elle a épousé en 2012 et leur fils Aleph âgé de 3 ans. Depuis les tristes évènements de janvier dernier, Natalie Portman se dit «nerveuse» de vivre à Paris.

Je serais nerveuse d'être musulmane dans beaucoup d'endroits»

Elle s’est récemment confiée auprès de la revue The Hollywood Reporter et a révélé son malaise. Née en Israël, l’actrice de 33 ans, explique qu’en tant que juive, vivre à Paris la stresse et les attentats lui ont fait réaliser à quel point la France était «profondément différente culturellement» des Etats-Unis.

«J'avais été à Paris tant de fois dans ma vie qu'au début j'avais l'impression que ce serait très similaire», a raconté l'actrice oscarisée, «puis, quand on vit dans un endroit, on commence à se rendre compte à quel point nous sommes différents culturellement, profondément différents», ajoute-t-elle.

A la question de savoir si elle se sentait nerveuse d'être juive à Paris, Natalie Portman a donc répondu «oui», nuançant toutefois ses propos: «mais je serais nerveuse d'être noire (aux Etats-Unis). Je serais nerveuse d'être musulmane dans beaucoup d'endroits».

«J'aime être une étrangère dans un lieu»

Révélée par Luc Besson dans Léon en 1994, Natalie Portman a remporté un Golden Globe et un Oscar pour sa performance de danseuse schizophrène dans Black Swan sorti en 2011, le film sur lequel elle a rencontré son mari, le français Benjamin Millepied. Lors des attentats de janvier, Natalie Portman était en voyage mais se souvient du moment où elle a appris la nouvelle: «Quelqu'un avec qui je me trouvais lisait les infos et m'a dit "Oh mon dieu! Il vient d'y avoir un attentat à Paris"».

Quant à savoir si vivre à Los Angeles lui manque, l'actrice a simplement répondu: «J'aime être une étrangère dans un lieu. Vous êtes une personne extérieure, et je pense que c'est ce qui vous construit. C'est ce que j'ai toujours connu.».