Festival de Cannes 2015: Une sécurité omniprésente après les attentats de janvier

CINEMA La sécurité va être rehaussée d'un cran durant les douze jours du festival...

20 Minutes avec AFP

— 

Cannes, vu du toit avec piscine de l'hôtel Majestic, en février 2015.
Cannes, vu du toit avec piscine de l'hôtel Majestic, en février 2015. — ISA HARSIN/SIPA

Omniprésente mais discrète, la sécurité sera une composante majeure des coulisses du Festival de Cannes, rehaussée d'un cran par rapport à l'édition précédente après les attentats meurtriers de janvier.

«Il n'y a pas de risque terroriste particulier identifié», affirme le préfet des Alpes-Maritimes, Adolphe Colrat. Mais le célébrissime Festival international du film, fortement médiatisé, peut constituer «une cible», reconnaît le représentant de l'Etat sur la Côte d'Azur.

Un centre de commandement unique 

Le contexte national et international de menaces implique «une sécurité un degré au-dessus de celle de l'an dernier», ajoute-t-il, muet sur le nombre d'hommes déployés sur le terrain. «Le plus important c'est la coordination», insiste-t-il. Le dispositif de sécurité comprendra pour la première fois un centre de commandement unique pour toutes les forces de l'ordre.

L'édition 2015 intervient quatre mois après les attentats parisiens contre Charlie Hebdo et un supermarché casher perpétrés par trois jihadistes (17 morts) et près d'un mois après un probable projet d'attentat contre une église en région parisienne.

Une foule dense, potentiellement dangereuse

Pour les forces de l'ordre, les paillettes de Cannes représentent douze longues journées à surveiller une foule dense, potentiellement dangereuse pour les personnalités qui fouleront le tapis rouge, protégé comme chaque année d'une «bulle étanche» de sécurité bien rodée.

Durant le festival, la population de Cannes triple à quelque 210.000 personnes, accompagnée d'un pic de délinquance en mai. «Il y a plus de monde et plus de richesses, des voleurs qui viennent exprès pour l'événement», décrit le commissaire central de Cannes, Philippe Jos.

Un récent vol à l'arrachée 

Il faut traquer avec des patrouilles renforcées les cambrioleurs rôdant aux abords des villas, hôtels et boutiques, les voleurs à la tire ou encore les taxis clandestins fondant sur la Côte d'Azur. Avec l'arrivée des beaux jours, les gangs napolitains sont-ils de retour? Ils semblent avoir signé un récent vol à l'arrachée d'une montre d'un million portée par un Russe à Antibes, tout proche de Cannes.

 «La diversité des risques est considérable», juge Philippe Castanet, en mettant en exergue la cybercriminalité. Ainsi la sécurité des sites internet du Festival de Cannes a été passée au peigne fin, débouchant sur «des améliorations concrètes».

Les réseaux sociaux, avec leurs appels aux rassemblements, seront également surveillés depuis Paris. Il est d'usage de laisser un espace de liberté d'expression, mais les organisateurs préfèrent éviter à une star américaine de croiser un manifestant en colère.