«Un peu, beaucoup, aveuglément»: Clovis Cornillac passe derrière la caméra

CINEMA L'acteurse lance dans la réalisation pour une comédie romantique...

Caroline Vié

— 

Clovis Cornillac dans Un peu, beaucoup, aveuglément
Clovis Cornillac dans Un peu, beaucoup, aveuglément — Paramount

Clovis Cornillac s'amuse avec Un peu, beaucoup, aveuglément. «C'est le premier film d'un type qui en fait cent», plaisante l'acteur qui, après avoir été très prolifique devant la caméra, se lance dans la réalisation avec un sujet original: l'histoire de voisins tombant amoureux au travers d'un mur mitoyen et s'éprenant l'un de l'autre grâce au son de leurs voix. «Ce que j’aime bien aussi au cinéma, c’est de voir des choses que je n’ai pas vues auparavant. Ce film-là avec cette idée-là de départ, je ne l’avais jamais vu», insiste-t-il.

A la découverte de la réalisation

Clovis Cornillac et Mélanie Bernier se pourrissent d'abord l'existence avant de se laisser charmer au fil de conversations où ils s'apprivoisent. Après avoir longtemps hésité à sauter le pas, le comédien s'est régalé avec cette première expérience de comédie romantique où son épouse et coscénariste, Lilou Fogli, incarne la sœur de l'héroïne. «Quand on met en scène un film, on est Dieu pendant quelque temps et ce n’est pas désagréable», avoue-t-il. De quoi lui donner envie de renouveler l'expérience?