Un lundi au soleil

CANNORAMA Au menu du journaliste people de 20 Minutes, actrice porno, piscine, apéro et salsa portoricaine...

Cédric Couvez (à Cannes)

— 

Mes nuits sont plus longues que vos jours… Et elles commencent toujours par un coup de fil marrant au réveil. Genre : « Viens vite sur la plage... Yasmine, une actrice porno de Marc Dorcel fait une exhib’ dans 10 minutes ! » Je saute dans mes tongs et sprinte sur le sable.

Devant une foule de freaks qui la flashe non-stop, la jolie starlette est déjà en pleine action, le string dans l’eau et les seins à l’air. Après un quart d’heure, on remballe. Mais pour lui sécher le popotin, l’attachée de presse n’a rien prévu. Heureusement, un gentil sexagénaire à l’âme charitable lui offre sa serviette en lançant : « Eh ben ! J’aurais une anecdote à raconter à ma femme ! »

Un petit tour de croisette et je file sur la terrasse du 3.14 où Belvédère offre l’apéro. Au bord de la piscine, Clémence, ma fiancée, se prélasse, cocktail fruité à la main. Sur le transat voisin, Christopher, le RP d’Audi est en panique: «Cédric, j’ai Sharon Stone qui va à la pharmacie rue d’Antibes dans ma R8 mais je n’ai aucun photographe pour prendre le cliché ! » T’inquiète, les paparazzis feront le boulot...

Après un bon dîner arrosé au rosé, je m’envole vers la sublime Villa Murano pour la fête du film « Deficit », la première réalisation de Gaël Garcia Bernal. J’arrive en même temps que le beau gosse ceinturé par ses actrices. Le DJ envoi de la salsa portoricaine. En pleine forme, Javier Baderm est déjà en train de se tortiller les bras en l’air sur le dancefloor. A 3 heures pétantes, je me replis au Baron où Gus Van Sant célèbre la projection de « Paranoïd Park ». Le réalisateur américain et sa bande de jeunes acteurs trinquent à la table Schweppes quand Karl Zéro et sa femme Daisy me sautent dessus : « Comment tu vas Cédric ? Moi je suis au top ! » - Euh bien… mais pourquoi une telle patate? : « J’ai fait un film sur Bush et c’est Luc Besson qui va le distribuer dans le monde entier en 2008 ! Je suis trop content. » Bravo Karl, moi je vais me coucher !