Tout pour ne pas rater une miette de la Croisette

MEDIAS Télé, radio, Internet, les médias multiplient les émissions en direct...

Laure de Charette

— 

Le plateau de Canal + à Cannes.
Le plateau de Canal + à Cannes. — BENAROCH/SIPA

Les téléspectateurs vont voir rouge. Pourles60ansdufestival, les médias mobilisent plus que jamais leurs antennes. Radio France a prévu 120 heures de direct. Canal+, près de 300 heures d’émissions 100 % Croisette, soit deux heures et demie par jour ! Mais dans la jungle des programmes, difficile de distinguer l’immanquable du superflu.
20 Minutes fait le tri.

■ Incontournable : le «grand journal», forcément. Michel Denisot et son équipe retrouvent la plage du Martinez : deux heures de direct quotidien à 19h10, en clair. Les 200 marionnettes des Guignols sont de la partie. Canal+ a débloqué 6,5 millions d’euros, soit 5% de plus que l’an dernier. Tout aussi immanquables, les trois Palmes d’or (La Chambre du fils, Le Tambour, Elephant) et la salve de portraits sur les géants d’Hollywood diffusées en prime time sur Arte. Et pour les oreilles férues de répliques culottées comme le «Tu les aimes mes fesses ?» de Brigitte Bardot, rendez-vous sur FIP le 16 mai pour une journée spéciale bandes originales.

■ Original : Michel Piccoli hurlant contre les caméras et les starlettes dénudées «qui sucent la banane», la salle sifflant Maurice Pialat, et les rares sons de 1968, année presque muette pour cause de grève à l’ORTF: c’est sur France Inter le 16 mai. Osée, Canal+ diffuse le 20mai 33 courts métrages de trois minutes sur le thème de «la salle de cinéma»!

■ Impertinent : Pierre Lescure et ses chroniqueurs vont (mal)traiter les films visionnés dans « Ça balance à Cannes » sur Paris Première, en direct le samedi 19 mai à 18h. Exit la langue de bois aussi dans «Metropolis» sur Arte : Rebecca Manzoni pilote son direct du 27 mai depuis le bateau de la chaîne, ancré dans le port de Cannes.

■ Fun : fric, flashs et folies, c’est aussi cela Cannes. Xavier de Moulins va donc balader sa caméra sous les étoiles pour «Cannes dernière» sur Paris Première. Sur le Mouv’, les pérégrinations devraient être moins rock’n’roll. Un jeune auditeur sélectionné racontera trois fois par jour, vers midi, sa virée en Cinélie le jour et en Teufland la nuit. Drucker, lui, gardera le noeud pap dans «Tenue de soirée» sur France 2 le 19 mai. Une première! Le Palm Beach, lui, déroule pour l’occasion le tapis rouge. On vous le disait, vous n’y verrez que du rouge.

Notre édition spéciale Cannes