Quatre activités que Cécile de France a dû apprendre pour «En équilibre» et ses autres rôles

CINEMA Cécile de France a appris le piano pour «En équilibre», superbe film de Denis Dercourt...

Caroline Vié

— 

Cécile de France dans En équilibre
Cécile de France dans En équilibre — StudioCanal

Dans En équilibre de Denis Dercourt, Cécile de France incarne l'agent d'assurances chargé d'expertiser un cascadeur équestre rendu paraplégique à la suite d'un accident. Si Albert Dupontel a appris à évoluer à cheval pour ce beau film, la comédienne a suivi elle aussi un apprentissage sévère comme pour de nombreux autres longs-métrages. «Cette préparation est très importante pour moi. C'est le moment où je peux prendre mon temps pour rêver mon personnage et le construire avant le stress du tournage», dit-elle.

Le piano pour « En équilibre »

La comédienne a dû s'initier au piano pour donner vie à cette femme psychorigide, musicienne frustrée qui retrouve goût aux gammes grâce à un homme handicapé et charismatique.

«Denis Dercourt tenait à ce que j'ai l'attitude d'une vraie pianiste. J'ai donc travaillé pendant cinq mois alors que je suis nulle en musique. J'ai tout oublié depuis. Mes rôles et leurs talents s'effacent de mon esprit dès la fin du tournage.»

La boxe thaïe pour « Haute tension »

Dans Haute tension (2003), excellent film d'horreur signé Alexandre Aja, Cécile de France fuit un tueur sanguinaire incarné par Philippe Nahon. Le réalisateur ne l'a pas ménagée.

«Alexandre savait que le tournage allait être très physique en plein hiver en Roumanie. Il a fallu que je me mette à la boxe thaïe et que je fasse de la muscu pour qu'on puisse croire que cette fille avait une chance de s'en tirer.»

Le maniement des armes à feu pour « Gardiens de l'ordre »

Nicolas Boukhrief a confié à la comédienne un rôle de femme flic injustement accusée d'avoir commis une bavure dans Gardiens de l'ordre (2010). Elle s'est donc initiée aux armes à feu.

«J'ai adoré l'escrime à l'école de théâtre mais je déteste les flingues. C'est très violent et bruyant. On a vraiment l'impression de tenir en mains un objet qui peut tuer quelqu'un. Cet entraînement m'a déplu mais m'a aidée pour le rôle».

La coiffure pour Le gamin au vélo

Pour Le gamin au vélo (2011), Cécile de France a apprécié la méthode des frères Dardenne qui répètent pendant deux mois avec leurs acteurs. Elle a aussi suivi un apprentissage avant de jouer cette femme qui aide un orphelin.

«Les frères Dardenne m'ont envoyée faire un stage de coiffure pour saisir les gestes de cette femme. J'ai même vraiment coiffé des clientes dans le salon où j'apprenais et je ne me débrouillais pas trop mal».

Mots-clés :