«Shaun le mouton»: Comment ce personnage secondaire est devenu une star de l'écran

CINEMA Le petit agneau créé dans les studios Aardman est le héros d'un long-métrage farfelu...

Caroline Vié

— 

Shaun le mouton
Shaun le mouton — Studio Canal

On l'a découvert dans le court-métrage Rasé de près (1995) mettant en scène Wallace et Gromit. Shaun, petit agneau débrouillard, y prêtait main-forte au duo pour mettre en échec de redoutables trafiquants de laine. Après être devenu le héros de sa propre série télévisée crée en 2007, Shaun le  mouton tient aujourd'hui la vedette d'un long-métrage tordant et poétique signé Mark Burton et Richard Starzac. Ces derniers ont expliqué à 20 Minutes comment le charmant quadrupède est devenu une star...

Shaun le mouton est au musée Art Ludique, à redécouvrir ici

 

Shaun est un aventurier

Shaun est un personnage malin, adepte du système D. Sa ferme ne saurait suffire à cet aventurier laineux. Dans le film, il part à la découverte de la ville avec ses potes ovidés pour retrouver leur fermier amnésique.

«Les spectateurs de tout âge se reconnaissent dans Shaun parce qu'il fait des bêtises par pur esprit de découverte. Il est curieux de tout et plus malin que bien des humains», explique Mark Burton.

Shaun a l'air tout doux

Shaun est vraiment très mignon avec sa bouche de travers, ses petites pattes grêles et ses yeux clignotants. Sa silhouette fragile est très reconnaissable et il est relativement facile à animer car sa toison reste compacte.

«Au risque de décevoir les fans, il faut bien avouer que Shaun n'est pas doux au toucher, avoue Richard Starzac. Sa toison est faite en laine polaire que nous avons traitée avec un produit spécial pour qu'elle ne bouge pas».

Shaun sait se faire comprendre sans parole

Shaun n'a qu'un mode d'expression: il bêle avec la belle énergie de la jeunesse. Si Mark Burton a brièvement envisagé de le faire parler dans le film, il a vite renoncé car cela aurait été en contradiction avec l'identité même du personnage.

«On peut exprimer toute une gamme de sentiments en bêlant et je m'en suis rendu compte en dirigeant l'acteur qui doublait Shaun. Il parvenait à communiquer des émotions compréhensibles par tous, dans tous les pays, sans avoir besoin de parler».

Shaun est infatigable

A peine le film terminé, l'agneau a repris le chemin des plateaux pour une nouvelle saison de sa série tandis que les créateurs de studios Aardman envisagent déjà de lui écrire un deuxième long-métrage.

«Ses aventures sont illimitées, insiste Richard Starzac. Et comme nous avons déjà beaucoup travaillé sur cet univers, elles se révèlent moins coûteuses et plus faciles à réaliser que de monter un nouveau projet de toutes pièces».