Printemps du Cinéma : Les spectateurs vont-ils plus en salle quand ça coûte 3,50 euros?

CINEMA La 16ème édition du Printemps du cinéma s’est déroulée cette semaine. Les résultats sont bons…

A.C. avec AFP

— 

Camille Chamoux,Aure Atika,Emmanuelle Bercot,Virginie Ledoyenn au Printemps du Cinéma le 22 mars 2015
Camille Chamoux,Aure Atika,Emmanuelle Bercot,Virginie Ledoyenn au Printemps du Cinéma le 22 mars 2015 — Henri Collaux / SIPA

Pendant trois jours, partout en France, cela coûtait 3,50 euros d’aller au ciné, soit deux à trois fois moins cher que d’habitude. Les spectateurs ont apprécié. Le premier jour du moins.  Le dimanche 22 mars, ils ont été 10% de plus que lors de l’édition de l’année passée à aller au cinéma. En tout 2,6 millions de spectateurs ont profité de cette 16ème édition du Printemps du cinéma selon la Fédération nationale des cinémas français (FNCF). Mais lundi et mardi, les résultats étaient en baisse de 12% et 11% par rapport à 2014.

De bons chiffres tout de même qui s'inscrivent dans une hausse globale de la fréquentation des cinémas en France de 28,5% sur un an en février, à 22,5 millions d'entrées, selon le Centre national du cinéma (CNC).

La Famille Bélier en cheval de trait

Sur les deux premiers mois de l'année, elle est en augmentation de 12,5% par rapport aux mêmes mois de 2014. Elle a été portée notamment par les comédies populaires françaises comme La Famille Bélier (plus de 7 millions d'entrées à ce jour), Papa ou Maman (plus de 2,6 millions), et Bis (plus de 1,2 million).

Quatrième parc de salles au monde après la Chine, les États-Unis et l'Inde, premier parc cinématographique en Europe, la France compte 5.587 salles réparties dans 2.025 cinémas.