«Still Alice»: Pourquoi l'Oscar ne pouvait pas échapper à Julianne Moore

CINEMA Julianne Moore n'a pas volé son Oscar pour son rôle de jeune femme atteinte de la maladie d'Azheimer...

Caroline Vié

— 

Julianne Moore dans Still Alice
Julianne Moore dans Still Alice — Sony Pictures

Julianne Moore incarne une jeune femme atteinte d'une forme précoce de la maladie d'Alzheimer dans Still Alice. Son combat contre cette pathologie incurable est au centre d'un beau film qui lui a valu de recevoir l'Oscar cette année. L'actrice a beau avoir déclaré que Marion Cotillard la méritait plus qu'elle20 Minutes a recensé cinq raisons pour lesquels cette récompense, rendue encore plus émouvante par le décès récent du coréalisateur Richard Glatzer, ne pouvait pas lui échapper...


«Big Eyes», «Still Alice» et «Furyo» nous... par 20Minutes

 

Pour en savoir plus sur Richard Glatzer, coréalisateur de Still Alice

Parce que c'est un rôle à Oscar

L'Académie a toujours fait montre d'un goût poussé pour les performances impliquant des métamorphoses spectaculaires et celle de Julianne Moore ne fait pas exception à la règle. L'actrice traduit parfaitement l'évolution de la maladie, passant de belle enseignante et mère de famille en pleine possession de ses moyens à patiente perdue dans sa folie.

Parce que les professionnels l'adorent

Tous les acteurs qui ont travaillé avec Julianne Moore chantent ses louanges. Le réalisateur Wash Westmoreland et ses partenaires de Still Alice, Kristen Stewart et Alec Baldwin ne sont que les derniers en date à crier leur admiration pour cette grande dame que la profession apprécie tout autant que le public.

Parce qu'elle avait tout raflé avant

L'actrice avait fait une razzia de récompenses: le Bafta anglais, le Golden Globe (pour une performance dans un drame), l'Independant Spirit Award et le Screen Actors Guild Award étaient venus orner sa cheminée. Il ne manquait plus que le gentil monsieur tout mince et tout doré pour compléter sa collection de l'année 2015.

Parce qu'elle avait déjà été citée plusieurs fois sans succès

Julianne Moore avait obtenu cinq citations à l'Oscar avant de décrocher le gros lot. En 1998 pour Boogie Nights de Paul Thomas Anderson, en 2000 pour La fin d'une liaison de Neil Jordan et deux fois en 2003 pour The Hours de Stephen Daldry et Loin du paradis de Todd Haines. Il était plus que temps qu'elle gagne.

Parce qu'elle est géniale

Tout simplement. Julianne Moore est l'une des meilleures actrices actuelles passant avec un égal talent du cinéma d'auteur aux grosses productions d'action. Ne serait-ce que l'année dernière, elle a réalisé ce grand écart avec le brûlot hollywoodien Maps to the stars de David Cronenberg et le suspense aérien Non Stop de Jaume Collet-Serra.