A l'origine de «Big Eyes», une incroyable histoire vraie

CINEMA Les scénaristes de «Big Eyes» reviennent sur l'origine d'une incroyable arnaque artistique...

Caroline Vié

— 

Christoph Waltz et Amy Adams dans Big Eyes
Christoph Waltz et Amy Adams dans Big Eyes — Studio Canal

Les scénaristes Scott Alexander et Larry Karaszewski s'intéressent aux destins atypiques. Après Man on the Moon de Milos Forman (1999) où ils détaillaient la vie du comique Andy Kaufman, ils retrouvent Tim Burton, pour lequel ils avaient écrit Ed Wood (1995). Ce sont cette fois les histoires entremêlées de Margaret et Walter Keane qu'ils évoquent dans Big Eyes. Ils se sont passionnés pour l'histoire de cet escroc charmeur et de son épouse dont il s'attribua les toiles pendant dix ans...


«Big Eyes», «Still Alice» et «Furyo» nous... par 20Minutes

 

Un simple article de journal

Tout a commencé en 2003 quand ils découvrent cette incroyable histoire dans un article de journal.«Nous nous sommes demandés comment cette femme avait pu accepter de laisser son mari prétendre qu'il était l'auteur de ces toiles», dit Larry Karaszewski. Entre sa timidité maladive et l'aurorité de son époux charismatique, la dame n'avait guère voix au chapitre. «Walter Keane  n'avait aucun talent d'artiste mais c'était un as du marketing.  Sans lui, sa femme n'aurait peut-être pas connu la gloire». Cet entrepreneur génial a eu l'idée de commercialiser poster et cartes postales.

Margaret Keane, à fond derrière le film

D'adord méfiante, Margaret Keane, aujourd'hui âgée de 87 ans, a embrassé le projet des deux hommes qui devaient d'abord signer le film. «Quand elle a compris que nous allions épouser son point de vue, elle n'a plus eu de réserve, dit Karaszewski. Christoph Waltz et Amy Adams se sont associés au projet que Tim Burton a finalement décidé de réaliser. «Le couple Keane personnages était si flamboyant dans la réalité - elle effacée, lui exubérant - que nous avons dû les rééquilibrer pour ne pas sombrer dans la caricature», dit Alexander.

Le biopic, cette école de vie

«Etudier des personnages ayant réellement existé permet de mieux comprendre l'espèce humaine et ses réactions, déclare Larry Karaszewski. Toujours avec Scott Alexander, il prépare maintenant une mini-série sur l'affaire O.J Simpson. «L'histoire du couple Keane montre bien comment on peut s'enferrer dans le mensonge au point d'en devenir prisonnier», insiste Scott Alexander. Cinquante ans après les faits et un procès qui lui a permis de retrouver les droits de ses tableaux, Margaret Keane doit encore justifier que son mari n'en est pas l'auteur...