Dany Boon, réalisateur français le mieux payé de 2014

CINEMA Il a touché 3,4 millions d'euros en salaire de technicien et en droits d'auteur pour «Supercondriaque»…

Alice Coffin

— 

Dany Boon
Dany Boon — Axelle de Russe / SIPA

Dany Boon encore. Déjà sacré plusieurs fois acteur français le mieux payé, il vient d'être désigné réalisateur le mieux rémunéré de 2014 devant Michel Hazanavicius, selon le classement annuel du magazine professionnel Ecran Total. Dany Boon, réalisateur et scénariste de Supercondriaque, a touché 3,4 millions d'euros en salaire de technicien et en droits d'auteur pour cette comédie, qui a engrangé plus de 5,2 millions d'entrées. C'est beaucoup plus que ce qu'avait perçu Roman Polanski, arrivé en tête en 2013 pour La Vénus à la fourrure, avec 1,3 million d'euros d'émoluments.

C'est un nouveau record pour Dany Boon - qui avait cartonné précédemment dans les salles avec Bienvenue chez les Ch'tis (20 millions d'entrées) et Rien à déclarer (plus de huit millions).

La première femme est 13e

Derrière lui, c'est le réalisateur Michel Hazanavicius, oscarisé pour The Artist, qui a été le réalisateur le plus payé l'an dernier selon Ecran Total. Il a touché 2,5 millions d'euros de rémunération fixe totale pour The Search avec Bérénice Bejo, film sur les destins de quatre personnages pendant la deuxième guerre de Tchétchénie.

Le classement intégrant aussi des réalisateurs étrangers sur des productions majoritaires ou minoritaires françaises, le cinéaste canadien David Cronenberg arrive en troisième position, avec 1,1 million d'euro pour Map to the Stars. Il est suivi par Laurent Tirard, réalisateur des Vacances du Petit Nicolas (995.000 euros).

La première femme réalisatrice est 13e: il s'agit de Lisa Azuelos pour Une rencontre, comédie romantique avec Sophie Marceau et François Cluzet.

Eric Lartigau est 9e pour La Famille Bélier, Jean-Luc Godard 11e pour Adieu au langage, Luc Besson 12e pour son carton Lucy (plus gros succès à l'étranger du cinéma français depuis vingt ans). Philippe de Chauveron, réalisateur de la comédie à succès de l'année aux 12,3 millions d'entrées Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu? n'atteint, lui que la 25e place.