«1001 grammes»: Une comédie norvégienne qui fait le poids

CINEMA Une scientifique norvégienne en visite à Paris découvre le poids des sentiments...

Caroline Vié

— 

1001 grammes
1001 grammes — Les films du Losange

Bent Hammer s'est bien amusé avec 1001 grammes. Le réalisateur de Factotum (2005) donne la pleine mesure de son sens de la fantaisie avec cette comédie sur une Norvégienne employée du service de métrologie séjournant à Paris pour faire homologuer le poids exact du kilo. Une bonne occasion pour elle de bousculer sa conception du monde étriquée et de changer sa perception des choses.

Une chronique délicieusement douce-amère

L'apprentissage de l'amour et de la vie d'une jeune femme coincée dans un monde de chiffres provoque un choc fort réjouissant tandis que l'héroïne s'humanise sensiblement. Ane Dhal Torp soutenue par le toujours excellent Laurent Strocker porte cette fable tendre.

Si les dialogues sont parfois un brin démonstratifs, cela ne nuit que peu au plaisir ressenti devant une œuvre mise en scène avec autant de goût que de jubilation. Il y a de vrais morceaux de cinéma dans cette comédie riche en inventions visuelles qui mérite largement de faire le poids dans les salles françaises.