«Night Run»: Ed Harris, un méchant qu'on adore détester

CINEMA Ed Harris affronte Liam Neeson le temps d'une nuit de folie où tous les coups sont permis...  

Caroline Vié

— 

Ed Harris et Liam Neeson dans Night Run
Ed Harris et Liam Neeson dans Night Run — Warner Bros

C'est la troisième fois que Jaume Collet-Serra fait tourner Liam Neeson. Après Sans identité (2011) où il dirigeait l'acteur face à Diane Kruger et Non-Stop (2014) où il lui donnait Julianne Moore pour partenaire, le réalisateur lui offre un nouveau compagnon de jeu prestigieux: Ed Harris, épatant comme toujours en vieux mafieux résolu à venger son fils dans une histoire d'amitié mortelle riche en scènes d'action.

Le choc de deux titans

Liam Neeson, tueur à gages au bout du rouleau, doit affronter son ami et patron incarné par Ed Harris dans ce thriller sur fond de course-poursuite dans les rues de New York. Si Neeson s'est fait un nom dans le domaine du cinéma d'action avec la saga Taken, Harris, plus rare dans ce genre cinématographique, apporte une dimension tragique à un face-à-face de vieux de la vieille contraints de se déchirer par amour paternel. Jaume Collet-Serra ménage de belles scènes entre ces deux hommes fatigués entamant un ultime tour de piste en forme de baroud d'honneur.

Une sacrée endurance

«Mon personnage est un vrai dur qui, comme celui de Liam Neeson, a réussi à éviter la prison et la mort. Ces deux hommes sont très proches et les destins de leurs fils sont inextricablement liés eux aussi. C'était intéressant de pouvoir explorer cette dimension avec Liam», précise Ed Harris. Le comédien apporte une véritable humanité à son personnage de parrain entraîné comme malgré lui dans un engrenage sinistre. L'acteur devait mettre les bouchées doubles car il se produisait au théâtre pendant le tournage. «On a adapté le plan de travail pour lui, se souvient Jaume Collet-Serra, j'admire son endurance».

Un merveilleux méchant

A 64 printemps, Ed Harris n'a rien perdu de son charisme, ni du côté menaçant qui faisait des merveilles dans le magnifique western Shérif Jackson (2013). Quand Harris annonce à son ancien ami qu'il va le tuer, le spectateur sent un frisson glacé lui parcourir l'échine et quand il massacre un homme de main à coups de couteau, on est ravi de ne pas faire partie de ses ennemis. «Ed est un acteur de légende, c'était extraordinaire de tourner ces scènes intenses avec lui», dit Liam Neeson. La force de ce comédien formidable se communique à cette histoire d'hommes menée pied au plancher.