«Citizenfour»: Le formidable portrait d'Edward Snowden

CINEMA La réalisatrice Laura Poitras suit le jeune informaticien au moment où il va révéler comment les Etats-Unis espionnent le monde...

Caroline Vié

— 

Edward Snowden dans Citizenfour
Edward Snowden dans Citizenfour — Laura Poitras/Haut et court

Citizenfour a été couronné aux Bafta, aux Independant Spirit Awards et aux Oscars et ce documentaire haletant mérite amplement ces récompenses. La réalisatrice Laura Poitras y suit le jeune informaticien Edward Snowden au moment où il va révéler comment les Etats-Unis espionnent le monde entier. Formidable portrait d'un homme courageux, le film apporte aussi des éclaircissements sur cette affaire et ses protagonistes

Snowden s'est laissé dépasser par les événements

Il n'a que 29 ans quand Laura Poitras commence à le filmer dans une chambre d'hôtel. Le petit jeune homme fluet mûrit au fur et à mesure du documentaire quand il commence à comprendre vraiment dans quel engrenage il s'est laissé prendre. Le contraste entre le gamin du début du film et l'homme aux traits tirés de la fin est frappant.

Snowden était finement paranoïaque

Il faut voir le bon Edward conseiller ses copains journalistes pour leurs mots de passe informatiques ou retourner le téléphone de l'hôtel dans tous les sens à la recherche de micros pour comprendre que l'homme vivait dans une perpetuelle angoisse. Une séquence où il est perturbé par un test d'alarme d'incendie est très révélatrice de l'état de ses nerfs.

<< Plus de détails sur le film par ici...

 

Les journalistes aussi prenaient des risques

Les reporters qui ont publié les déclarations d'Edward Snowden ne se sont pas faits que des amis. Tous subissaient des pressions pour étouffer l'affaire. Une séquence montre notamment comme le compagnon de l'anglais Glenn Greenwald du Guardian a été interrogé pendant plusieurs heures à l'aéroport d'Heathtrow.

Edward Snowden avait gardé le secret

Une  scène révèle que Snowden n'avait pas confié ses intentions à ses proches afin qu'ils ne soient pas inquiétés. On le voit se faire du souci pour sa compagne interrogée par les autorités américaines qui fouillent leur appartement. Elle finira par le rejoindre à Moscou où il s'est réfugié.

>> Le témoignage de la monteuse du film, c'est là.

Julien Assange a aidé Edward Snowden

Assange, rédacteur en chef de WikiLeaks, fait une brève apparition dans le documentaire où on le voit essayer d'organiser la fuite de Snowden. Il est l'un des nombreux soutiens que le jeune homme a trouvé pour empêcher qu'il soit extradé et jugé aux Etats-Unis. Le film insiste sur l'importance de cette chaîne de solidarité.