VIDEO. Gérard Darmon au sujet de Philippe Torreton: «Moi il m'emmerde ce mec»

CINEMA L’acteur s’en est pris à Philippe Torreton mardi soir sur BFM TV…

A.L.

— 

Gérard Darmon sur BFM TV mardi 24 février 2015
Gérard Darmon sur BFM TV mardi 24 février 2015 — BFMTV

Gérard Darmon est connu pour son franc-parler. BFM TV n’a pas été déçu mardi soir en confrontant l’acteur, en promo pour Bis et Robin des bois, la véritable histoire aux propos de son confrère Philippe Torreton qui, dans la même émission News et Compagnie, invitait les acteurs à s’exprimer davantage, parce que «le pays va mieux quand les gens s'expriment».

Un radi­ca­lisme de père fouet­tard

«Je pense que si on était plus nombreux partout, pas seulement chez les comédiens, à s'exprimer, le pays irait mieux», avait dit l’acteur et réalisateur, qui n'hésite lui jamais à prendre position, que ce soit politiquement, comme lors de l'élection présidentielle de 2007 auprès de Ségolène Royal, ou pour les élections municipales de 2008 à Paris (il a été conseiller de Paris jusqu'en novembre 2010), ou pour des causes diverses. Il avait notamment adressé à Depardieu, fin 2012, dans Libération une lettre lui reprochant son exil fiscal: «Alors Gérard, t’as les boules?».

Ses prises de position, et ce reproche adressé aux acteurs qui ne s'expriment pas, ont le don d'agacer Gérard Darmon qui en a «assez d'entendre ça», a-t-il assuré sur BFMTV. «Ce sont des cassandres, des annonceurs perpétuels de mauvaises nouvelles… Rien ne va. Ils ont toujours la solution. Qu'ils postulent à des postes minis­té­riels!».

Il cible ensuite plus directement Torreton: «Déjà, quand il avait donné son opinion sur Depar­dieu, il en avait froissé plus d'un, parce qu'il était complè­te­ment à côté. Avec cette espèce de radi­ca­lisme de père fouet­tard qui fait chier tout le monde». Sa conclusion: «Moi, il m'emmerde ce mec».