VIDEO. Oscars 2015: «Birdman», Desplat... Tout ce qu'il faut retenir du palmarès

CINEMA «Birdman» a dominé la soirée, avec quatre statuettes: meilleur film, meilleur scénario, meilleur réalisateur et meilleur directeur de la photographie...

M.C.
— 
Des statuettes des Oscars.
Des statuettes des Oscars. — Ken McCoy / WENN / SIPA

La 87e cérémonie des Oscars a livré ses lauréats. C'est Birdman, la comédie noire écrite, réalisée et produite par le Mexicain Alejandro Inarritu, qui ressort grand vainqueur de la soirée dont il était le favori en remportant quatre statuettes dont meilleur scénario, meilleur réalisateur et meilleur directeur de la photographie. 20 Minutes vous propose l'ensemble du palmarès en vidéo.

>> Revivez la cérémonie en direct par ici

Meilleur film: Birdman

La comédie noire aux accents fantastiques sur un ex-acteur de film de super-héros qui veut renouer avec la gloire au théâtre, faisant écho à la carrière de son interprète Michael Keaton.

Meilleur réalisateur: Alejandro González Iñárritu, pour Birdman

«El Negro» Inarritu, 51 ans, a été le premier Mexicain a être nommé dans les grandes catégories des Oscars avec Babel (2006), mais son ami et partenaire Alfonso Cuaron lui a soufflé la politesse à Hollywood l'an dernier remportant la statuette des Oscars dans la catégorie du meilleur réalisateur pour Gravity.



Meilleure actrice: Julianne Moore, dans Still Alice

Julianne Moore est la première à reconnaître que tout lui est arrivé tard dans la vie. Il aura fallu plus de 60 films et cinq nominations pour qu'elle reçoive enfin l'Oscar de la meilleure actrice.



Meilleur acteur: Eddie Redmayne, Une merveilleuse histoire du temps

L'étoile montante britannique, 33 ans, a dédié son Oscar «à tous les gens dans le monde qui se battent contre la maladie de Charcot».



Meilleur acteur second rôle: J.K. Simmons, Whiplash

Recevant sa statuette dorée des mains de la comédienne Lupita Nyong'o, pour son rôle d'un professeur de musique tyrannique, il a remercié sa femme et lancé un appel à l'assistance de penser à leurs proches: «Appelez votre maman, appelez votre papa. Si vous êtes assez chanceux pour que l'un de vos parents, ou les deux, soit encore en vie, appelez-les. Pas de SMS. Appelez-les».



Meilleur actrice second rôle: Patricia Arquette, Boyhood

Patricia Arquette est devenue dimanche la première d'une dynastie de trois générations d'acteurs à remporter un Oscar, la consécration d'une carrière de trente ans pour le rôle d'une mère dans l'atypique Boyhood. Au moment de recevoir la statuette, l'actrice a lancé un appel « pour l'égalité des droits » entre hommes et femmes.



Meilleur film en langue étrangère: Ida (Pologne)

Le film en noir et blanc du réalisateur polonais Pawel Pawlikowski, sur une nonne qui apprend ses origines juives et part à la recherche de son passé, était notamment en compétition avec Timbuktu.



Meilleur film d'animation: Les nouveaux héros

L'Oscar du meilleur film d'animation attribué dimanche aux Nouveaux héros consacre des studios d'animation Disney au sommet de leur art et leur offre un doublé après le triomphe de «La reine des neiges» l'an dernier.



Meilleur documentaire: Citizenfour

C’est la dernière récompense en date pour les journalistes qui ont travaillé avec Edward Snowden pour révéler les secrets de la pieuvre de surveillance américaine. «J'espère que ce prix incitera davantage de personnes à aller voir le film et qu'elles seront inspirées par son message: ensemble, des citoyens ordinaires peuvent changer le monde», a réagi Edward Snowden juste après la remise du prix, dans un communiqué envoyé par l'Association américaine de défense des libertés civiles (ACLU).



Meilleure bande originale: Alexandre Desplat, The Grand Budapest Hotel

Dans le microcosme d'Hollywood, il a réussi à imposer son nom et sa «french touch». Alexandre Desplat, couronné par l'Oscar de la meilleure bande originale, est aujourd'hui l'un des compositeurs les plus en vue du 7e art, dans la lignée des Georges Delerue, Maurice Jarre ou Michel Legrand.



Le reste du palmarès:

Meilleure photographie: Emmanuel Lubezki, Birdman

Meilleurs costumes: The Grand Budapest Hotel

Meilleurs maquillages et coiffures: The Grand Budapest Hotel

Meilleure direction artistique: The Grand Budapest Hotel

Meilleur court métrage documentaire: Crisis Hotline: Veterans Press 1

Meilleur court métrage de fiction: The Phone Call

Meilleur court métrage d'animation: Festin

Meilleur mixage sonore: Whiplash

Meilleur montage sonore: American Sniper

Meilleurs effets spéciaux: Interstellar

Meilleur montage: Tom Cross, Whiplash

Meilleure chanson: Glory, pour le film Selma

Meilleur scénario original: Birdman

Meilleur scénario adapté: The Imitation Game