Oscars 2015: Un appel au boycott lancé contre la 87e cérémonie

CINEMA Trois associations de défense des droits civiques déplorent qu'aucun acteur provenant d'une minorité ethnique ne figure parmi les nommés cette année et annoncent qu'ils manifesteront avant la cérémonie...

Anne Demoulin
— 
Trois associations de défense des droits civiques ont appelé au boycott de la 87e cérémonie des Oscars.
Trois associations de défense des droits civiques ont appelé au boycott de la 87e cérémonie des Oscars. — Matt Sayles/AP/SIPA

Ce dimanche soir aura lieu la 87e cérémonie des Oscars à Los Angeles. La soirée, animée par comédien Neil Patrick Harris, alias Barney dans How I Met Your Mother, est la cible de nombreuses critiques. Trois associations de défense des droits civiques ont appelé au boycott de la 87e cérémonie. Le National Action Network, la Southern Christian Leadership Conference et la Los Angeles Urban Policy Roundtable déplorent qu'aucun acteur provenant d'une minorité ethnique ne figure parmi les nommés cette année et annoncent qu'ils manifesteront avant la cérémonie.

«Les Oscars ont besoin de davantage de diversité parmi leurs membres»

«Nous pensons que les Oscars ont besoin de davantage de diversité parmi leurs membres», a lancé Najee Ali, directeur politique du National Action Network, lors d'une conférence de presse ce vendredi.

L'Académie des Oscars compte 94 % de membres étaient blancs dont 77 % d'hommes, selon l'expert Stephen Follow.

Pour le réalisateur afro-américain Spike Lee, «la même discussion revient tous les dix ans». Le réalisateur dénonce «le manque de diversité des membres votants (…) L’Académie est très âgée. (…)Ils ont besoin de quelques jeunes, de sang neuf.»

Depuis qu'elle est devenue présidente de l'Académie, l’afro-américaine Cheryl Boone Isaacs essaye diversifier les rangs de l'organisation. Mais ces changements sont lents à instaurer, puisqu'un membre de l'Académie est nommé à vie.

Une sélection jugée raciste et sexiste

En 2015, tous les acteurs nommés sont blancs, malgré Selma d'Ava DuVernay, film sur Martin Luther King,  joué essentiellement par des acteurs noirs et sacré «meilleur film de l'année» par le site RottenTomatoes, qui agrège des critiques de films. La sélection pour les 87e Oscars avait été jugée raciste et sexiste lors de son annonce en janvier.

«Lorsque j'allumais la télévision, je ne voyais que des peaux pâles», avait lancé en 2014 Lupita Nyong’o dans son discours intitulé «beauté noire» lorsqu’elle avait raflé l’oscar  de la meilleure actrice dans un second rôle avec 12 Years A Slave.

Depuis la première cérémonie des Oscars, seuls quinze acteurs noirs, quatre acteurs latino-américains et trois acteurs asiatiques ont reçu l’Oscar du Meilleur acteur ou de la Meilleure actrice.

Le reflet de l'industrie hollywoodienne

L’Academie reflète l'industrie hollywoodienne, dominée par les hommes blancs, qui selon Stacy Smith, directrice du USC Annenberg on media, diversity, and social change, ne croient pas «en la rentabilité des œuvres représentant la diversité.» Seule solution envisagée par l'experte? «Que l'industrie mette en place des programmes de représentativité ethnique comme la Ligue nationale de football l'a fait pour les entraîneurs de ses équipes»

En France, Virginie Despentes dénonce la même domination de l’homme blanc dans l’industrie cinématographique, tout comme Julie gayet, dans le documentaire Cinéast(e)s, présenté à Berlin.  Le triomphe de Timbuktu aux Césars, salué par Fleur Pellerin comme «une réponse forte au sectarisme et à l’intolérance», n’est malheureusement que l’arbre qui cache la forêt. Le film est nommé à l'oscar du meilleur film étranger.