«Spartacus et Cassandra»: Une bouleversante histoire de Roms entre documentaire et fiction

CINEMA Le réalisateur trouve un ton juste pour décrire le déchierent de deux gamins partagés entre deux mondes...  

Caroline Vié

— 

Spartacus et Cassandra
Spartacus et Cassandra — Nour Films

Que vont choisir Spartacus et Cassandra dans le beau film de Ioanis Nuguet? Ces enfants roms, âgées de treize et dix ans, peuvent vivre avec une charmante artiste de cirque et renoncer à leur famille en trouvant affection et confort. Il leur est aussi possible de préférer un père brutal et de conserver leur mode de vie, pas vraiment festif, dans la rue.

Un choix cornélien

Le réalisateur laisse un grand espace de liberté à ces deux jeunes acteurs Cassandra Dumitru et Spartacus Ursu, incroyable de naturel. Si le spectateur peine à différencier la réalité de la fiction, cela renforce son implication dans un film qui ne juge, ni n'angélise personne. L'ensemble évolue sur un fil ténu qui fait résonner une émotion rare. Ce petit bijou fragile, présenté dans la section ACID au dernier Festival de Cannes, prouve qu'indépendance n'est pas incompatible avec puissance. On sort fort secoué et profondément marqué d'avoir partagé la vie de gamins qui n'ont jamais vraiment eu le droit d'être des enfants.