«Birdman» récompensé par le syndicat des réalisateurs américains

CINEMA Le long-métrage fait un pas de plus vers l'Oscar…

A.G. avec AFP

— 

Michael Keaton et Edward Norton dans "Birdman".
Michael Keaton et Edward Norton dans "Birdman". — LILO/SIPA

La comédie noire aux accents fantastiques Birdman, du Mexicain Alejandro Inarritu, a reçu un coup de pouce supplémentaire avant les Oscars samedi en remportant le principal prix aux Directors Guild Awards, décerné par le syndicat des réalisateurs américains).

Alejandro Inarritu a été couronné meilleur réalisateur à l'issue de la cérémonie des DGA. Le réalisateur mexicain faisait face à Clint Eastwood (American Sniper), Richard Linklater (Boyhood), Morten Tyldum (Imitation Game) et Wes Anderson (The Grand Budapest Hotel).

Birdman, sur un ex-acteur de films de super-héros sur le retour, incarné par Michael Keaton, et qui tente de renouer avec la gloire au théâtre, fait suite aux autres longs-métrages d'Inarritu: Amours chiennes, 21 Grammes, Babel et Biutiful.

Le réalisateur mexicain fait ainsi un pas de plus vers l'Oscar du meilleur film, après avoir déjà remporté il y a deux semaines le principal prix des Screen Actors Guild (SAG), le syndicat des acteurs d'Hollywood. Birdman et la comédie d'aventures burlesques The Grand Budapest Hotel, de Wes Anderson, partent favoris aux Oscars avec neuf nominations chacun.

Une série d’Amazon primée

Dans la catégorie des documentaires, c'est Citizenfour, de Laura Poitras, sur l'ex-collaborateur de la NSA Edward Snowden, qui a révélé l'ampleur du programme de surveillance du gouvernement américain, qui l'a emporté.

Sur le petit écran, le prix de la meilleure comédie est revenu à Jill Soloway pour Transparent, sur un père de famille transgenre et ses enfants, diffusé sur le magasin en ligne Amazon, tandis que Lesli Linka Glater a gagné dans la catégorie des séries télévisées dramatiques pour Homeland.