César 2015: Pour Alain Terzian, «le président ne doit pas avoir d’avis»

CINEMA Le président des César a commenté à chaud la liste des nominés...

Caroline Vié
— 
Le producteur Alain Terzian en février 2014.
Le producteur Alain Terzian en février 2014. — PATRICK KOVARIK / AFP

C'est avec un peu d'avance que la liste des nominés aux César a été annoncée au Fouquet's Barrière ce mercredi matin en présence du maître de Cérémonie Edouard Baer et du président Alain Terzian. 20 minutes a questionné ce dernier en attendant de découvrir le verdict final au cours de la cérémonie diffusée en clair sur Canal+, le 20 février prochain...

Etiez-vous surpris de voir que Qu'est ce qu'on a fait au Bon Dieu? n'est pas cité?

Le président ne doit pas avoir d'avis, mais s'il en avait un, il dirait que c'est dommage. La sélection des films cités est cependant très large. Elle va de Timbuktu à Lucy! Peu de cinémas peuvent se vanter d'autant de diversité! En ce sens, j'estime que les nominations sont représentatives.



Envisageriez-vous de modifier les votants pour donner une meilleure part aux succès du box-office?

Il n'en est pas question. Par respect pour Georges Cravenne qui a créé la cérémonie il y a quarante ans, on ne touchera à rien. On peut estimer qu'un vote est injuste ou ne pas en être satisfait. C'est toujours le cas en politique comme au cinéma.



Comment se porte le cinéma français?

Il va très bien. Avec 210 millions de spectateurs dans les salles dont 45% de parts de marché dédié au seul cinéma français! On se moque de nous en disant que nous sommes des râleurs mais les résultats sont là, au box-office!

Quels seront les temps forts de la cérémonie?

Elle se déclinera en trois mots: cinéma, cinéma, cinéma. Avec, notamment, un hommage à Alain Resnais qui nous a quittés l'an dernier et que ses interprètes viendront honorer. Penser qu'il a commencé sa carrière avec Nuit et Brouillard, documentaire sur les camps de concentration, et qu'il l'a finie avec Aimer, boire et chanter, me semble symbolique.