Oscars: Pourquoi Marion Cotillard marche autant aux Etats-Unis

CINEMA L'actrice décroche sa seconde nomination aux Oscars...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

Marion Cotillard aux Governors Awards, le 8 novembre 2014.
Marion Cotillard aux Governors Awards, le 8 novembre 2014. — C.PIZELLO/AP/SIPA

En France, Marion Cotillard divise l'opinion. Appréciée de ses pairs (deux victoires aux César pour cinq nominations), elle agace une partie du grand public qui se moque de ses discours de remerciements, de ses théories du complot sur le 11-septembre ou de sa mort honteuse dans Batman. Mais en Amérique, la love story continue: l'actrice vient de décrocher sa seconde nomination aux Oscars, pour son rôle dans le film des frères Dardenne, Deux jours, une nuit, sept ans après sa victoire pour La Môme. Explication de son succès américain en trois points.

1. Elle est soutenue par des studios influents

Une nomination aux Oscars ou aux Golden Globes, ça ne se décroche pas sans une campagne marketing massive. Envoyer des DVD screeners, se payer une page de pub «pour votre considération» dans Variety, ça coûte cher, jusqu'à 10 millions de dollars pour un potentiel «meilleur film», selon l'expert Stephen Follow. Les montants sont plus faibles pour les autres catégories, mais Cotillard peut compter sur des soutiens importants. Pour Deux jours, une nuit, le distributeur IFC/Sundance sait y faire: il a obtenu huit nominations pour Boyhood. Marion Cotillard avait également une chance avec un autre film, The Immigrant, soutenu tardivement par le tout-puissant Harvey Weinstein, dont la campagne qui avait fait couronner Shakespeare in Love au détriment d'Il faut sauver le soldat Ryan fait encore parler 16 ans après.

2. Elle incarne une certaine idée du charme français

«Elle possède un charme mystérieux très français», analyse le cinéaste indépendant Jonathan Salemi. Glamour et classique, elle est notamment l'un des visages des campagnes Lady Dior depuis 2008. Aux Etats-Unis, ses sorties sur le 11-septembre ou l'atterrissage sur la Lune sont peu connues du grand public et elle est considérée comme «une bonne actrice, assez naturelle, qui n'essaie pas de voler une scène», estime le cinéaste. Avec Julie Delpy, Cotillard est encore l'une des rares stars hexagonales qui a su estomper son accent pour ne pas incarner systématiquement «la Française de service», à l'inverse, pour l'instant, de Jean Dujardin.

3. Elle choisit bien ses films

La Môme (La Vie en rose, aux Etats-Unis) lui a entrouvert les portes d'Hollywood, mais elle a su y rester. Elle a tourné dans les blockbusters Inception et The Dark Knight Rises mais aussi pour Michael Mann (Public Ennemies) et Woody Allen (Midnight in Paris). Parallèlement, elle est restée fidèle à la France et à l'Europe avec De rouille et d'os et Deux jours, une nuit. En travaillant des deux côtés de l'Atlantique, elle est «présente mais pas jusqu'à la saturation», relève Jonathan Salemi. Aux Oscars, le 22 février, ça s'annonce quand même compliqué. Chez les bookmakers, Marion Cotillard est pour l'instant en dernière position, très loin de Julianne Moore. Cette fois, l'histoire d'amour n'aura peut-être pas de happy end.