«The Interview»: Quel avenir pour le film de Sony Pictures?

CINEMA Après des menaces de hackers, le studio a renoncé à sortir le film dans les salles américaines. Sa sortie à l'international, en DVD ou en VOD, même plus tard, sont par ailleurs peu probables…

A.G.

— 

L'affiche du film de Sony «The Interview», avec Seth Rogen et James Franco.
L'affiche du film de Sony «The Interview», avec Seth Rogen et James Franco. — SONY PICTURES

C’est une décision sans précédent. Sony Pictures a annoncé mercredi qu’il renonçait à sortir aux Etats-Unis son film The Interview (L’interview qui tue!, en VF) après des menaces proférées par les hackers qui ont piraté ses serveurs. Le long-métrage étant une parodie sur un complot fictif de la CIA pour assassiner le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, les enquêteurs américains pensent que ces menaces seraient téléguidées par Pyongyang.

The Interview, qui a nécessité un budget de 44 millions de dollars, devait débarquer dans les salles de cinéma le jour de Noël aux Etats-Unis et le 11 février en France.  Mais Sony Pictures n'a plus aucun projet de sortie pour le film, a clairement indiqué le studio dans un communiqué. Les sorties à l'international, en vidéo à la demande, ou en DVD, sont elles aussi compromises, indique The Hollywood Reporter. Si Sony Pictures avait décidé de sortir plus tard en VOD ou en DVD le long-métrage décrié, les hackers ne cesseraient de publier les documents confidentiels de l’entreprise et de la menacer.

Peu de temps avant cette annonce, les plus grandes chaînes de cinéma américaines (Regal Entertainment, AMC Entertainment, Cinemark, Carmike Cinemas etCineplex Entertainment) avaient indiqué qu'elles ne comptaient pas diffuser le film.

«Les pirates ont gagné»

«Wow, tout le monde s'est couché. Les pirates ont gagné. Ils remportent une victoire éclatante», a réagi sur Twitter l'acteur Rob Lowe, qui fait une apparition dans le film.

Richard Walter, professeur à UCLA Film School, a déclaré de son côté: «J'aimerais voir Sony défier les menaces, sortir le film, mais qu'est-ce qu'on fera s'il y a une attaque à la bombe dans un cinéma? Il y a déjà eu des attentats dans des cinémas».

Il semblerait que le seul espoir de voir la comédie dans les mois à venir réside dans une «fuite» du film sur Internet. Mais qui osera porter cette responsabilité?


«The Interview»: Hollywood inquiet du précédent... par 20Minutes