Mais, au fait, qui est Paddington, le petit ours star ?

CINEMA  Avant de devenir une star de cinéma, Paddington était une icône de la littérature britannique...  

Caroline Vié

— 

Paddington
Paddington — StudioCanal

A près de 60 ans, Paddington a gardé son charme juvénile. C'est à Noël 1956 que l'auteur Michael Bond découvrit un ours en peluche dans la gare londonienne qui allait lui donner son nom. Il offre le jouet à son épouse et se met au travail. Le résultat? Plus de cent cinquante titres publiés dans différents formats et traduits dans quarante langues (dont le français chez Michel Lafon).

Une star péruvienne

Lorsqu'il vivait au Pérou, l'ourson ne s'imaginait sans doute pas devenir la mascotte des enfants anglais. Car c'est de la jungle péruvienne où il a été élevé que notre jeune ami est censé débarquer quand il est adopté par une famille so british qui lui apprend les bonnes manières. Trente-cinq millions d'exemplaires vendus ont permis à Paddington de se faire aimer par de nombreux fans convaincus. En 2012, le héros au chapeau rouge a été élu personnage animé favori des Britanniques!

Des illustrateurs inspirés

De Peggy Fortnum (1985) à R.W. Alley (1997), Paddington a connu de nombreux dessinateurs talentueux inspirés par sa truffe noire, son duffle-coat et ses yeux ronds. Il a tenu la vedette de trois séries animées en 1975, 1989 et 1997 qui ont largement contribué à sa popularité. C'est grâce à cette première série que le réalisateur Paul King a découvert le petit ours dont il signe la première aventure cinématographique relançant jouets, vêtements et autres produits dérivés dont une fort amusante boîte en forme de toast pour emporter partout son sandwich à la marmelade d'orange.

La consécration de Paddingyon

Bien avant de devenir une star de cinéma, Paddington a connu de nombreux honneurs comme d'avoir plusieurs timbres de la poste anglaise à son effigie. Michael Bond a aussi dévoilé la statue de son ours à la gare de Paddington en 2000. Le charmant plantigrade en bronze semble toujours attendre qu'on vienne le chercher. Un comble pour un ours que tant d'enfants et de parents ont adopté! Et que les touristes peuvent s'amuser à suivre sur la Paddington trail, jusqu'au 30 décembre, en débusquant les cinquante statues dissiminées dans Londres pour célébrer la sortie du film.