Mathieu Kassovitz : «J'ai fait beaucoup pour le cinéma français»

CINEMA Le comédien incarne un escroc aux mulitples identités dans «Un illustre inconnu»...

Caroline Vié

— 

Un illustre inconnu
Un illustre inconnu — CHAPTER 2 – PATHÉ PRODUCTION – ORANGE STUDIO – FARGO FILMS - GP1 – GP2 – ACAJOU FILMS – NEXUS FACTORY – VIP CINÉMA - UPSIDE DOWN FILMS

Mathieu Kassovitz confirme qu'il est un grand acteur dans Un illustre inconnu, thriller bien fichu autour d'un usurpateur d'identité diabolique que de Matthieu Delaporte signe avec son complice Alexandre de la Patellière. Sous la houlette des auteurs du Prénom (2012), Kassovitz change de look et de personnalité à vue, au gré d'un scénario malin. Le réalisateur redevenu acteur a parlé à 20 Minutes de son expérience.

Comment ça s'est passé sur la chaise du maquilleur pour vos métamorphoses?

Au bout d'un moment, on a envie de tuer quelqu'un. Je savais que j'allais passer plus de quatre heures par jour à me faire grimer mais cela faisait partie du deal. Si j'avais accepté de tourner un film en pleine mer, je ne serai pas venu me plaindre d'être mouillé! Cela m'a même aidé à composer mes personnages, leur gestuelle et leur phrasé.

Comment Matthieu Delaporte vous a-t-il dirigé?

C'était très collaboratif. Une fois que le scénario est écrit et qu'il a choisi les comédiens, le plus gros du travail est fait pour un réalisateur en termes de direction d'acteur. Nous savions que nous étions sur la même longueur d'ondes car sa conception du cinéma est proche de la mienne.

Êtes-vous un comédien facile sur un  plateau?

Je me comporte avec les autres comme j'aimerais qu'on se conduise avec moi quand je réalise. Quand on m'engage, c'est qu'on souhaite un partenaire plus qu'un interprète. Et quel meilleur partenaire que quelqu'un qui fait le même cinéma que vous! Par bien des côtés Un illustre inconnu me fait penser à Assassin (s) que j'ai réalisé en 1996.

Considérez-vous que votre personnage d'usurpateur d'identités est un acteur raté?

Comme certains acteurs, il ne se sent à l'aise que lorsqu'il n'est pas lui-même. Mais il est encore plus fascinant parce qu'il est un individu ordinaire qui ne peut exister que s'il se métamorphose. Tout le monde a déjà ressenti l'envie d'être quelqu'un d'autre mais, chez lui, c'est devenu un besoin essentiel pour sa survie.

Êtes-vous toujours remonté contre le cinéma français qui vous offre de si beaux rôles?

Des films comme Un illustre inconnu tirent la production vers le haut. S'il est vrai que le cinéma français m'a gâté en tant qu'acteur, j'ai aussi fait beaucoup pour le cinéma français que ce soit comme réalisateur ou en participant à des œuvres gonflées comme celle-ci.