«[REC] 4 Apocalypse»: Festin gore décomplexé pour zombies affamés

CINEMA Des zombies, encore des zombies et toujours des zombies dans ce quatrième volet de la saga horrifique espagnole...

Caroline Vié

— 

[REC] 4
[REC] 4 — Filmax

Jaume Balaguero revient aux affaires en réalisant [REC 4] Apocalypse, nouveau volet d'une saga dont il avait signé les deux premiers épisodes. C'est cette fois sur un bateau que les zombies assoiffés de sang et affamés de chair humaine galopent après leurs proies.

Toujours plus fort, toujours plus gore

Si Balaguero a renoncé au found footage et au gimmick consistant à adopter le point de vue de caméras de surveillance pour montrer ses délires sanglants, il n'y va pas avec le dos du scalpel pour ce qui concerne les effets spéciaux et le gore décomplexé. Manuela Velasco, toujours menacée par le virus qui transforme les humains en monstres, en prend plein son joli minois quand des chirurgiens improvisés envisagent de l'opérer sans anesthésie! Ce film d'horreur brutal a pour avantage de ne pas ménager des personnages passant du statut de chair à zombie à celui de mort vivant aux dents acérées. Les amateurs d'horreur pure se délecteront devant un festin espagnol que l'on déconseillera toutefois aux âmes sensibles comme aux végétaliens.