«Lucy»: Le film de Luc Besson passe à la 3D grâce à la Chine

CINEMA Le marché chinois réclamait une version en 3D relief du succès de Luc Besson. Les Français peuvent la découvrir depuis cette semaine en avant-première...

Stéphane Leblanc

— 

Scarlett Johansson dans Lucy
Scarlett Johansson dans Lucy — J.FORDE/EUROPACORP - TF1 FILMS PRODUCTION - GRIVE PRODUCTIONS

Pour fêter le cap des 5 millions d’entrées en France, Luc Besson propose depuis une semaine de découvrir Lucy en 3D relief. Quatre-vingt cinq des 300 salles qui programment encore le film en France ont été sollicitée pour cela. «C’est un moyen de remercier les fans pour leur soutien depuis le 6 août, en leur proposant une expérience encore plus immersive», explique le directeur marketing d’EuropaCorp, Fabrice Denizot.

Pourtant, le film n'a pas été conçu pour la 3D et, contrairement à ce qu’on pourrait croire, ce n’est pas le succès en France et à l’étranger (400 millions de dollars de recettes) qui a conduit à «bricoler» une version en relief pour entretenir le filon. Tourner en 3D, Luc Besson n’y a même jamais pensé: «Trop lourd et contraignant». L’idée de cette sortie n’est pas venue d’EuropaCorp, mais du distributeur chinois du film. «Il y a une très forte demande de films en 3D en Chine, où cette version, qui a nécessité un an de travail, sortira sur plus de 5.000 écrans le 24 octobre.

«Trop tôt pour extrapoler un Lucy 2»

5.000 salles, c'est dix fois plus qu’en France. «Si le succès est aussi phénoménal en Chine qu'aux Etats-Unis, il faudra en tenir compte», estime Fabrice Denizot. Surtout à un moment où l'on parle de plus en plus explicitement d'un Lucy 2... «Tout le monde réclame la suite, affirmait Luc Besson sur RTL début octobre, je crois que je vais être obligé. A condition que je trouve une idée». 

«Il est trop tôt pour extrapoler un Lucy 2», prévient de son côté Fabrice Denizot. Mais il est encore plus prématuré d’évoquer un prochain tournage en 3D. «Le phénomène, qui a été très fort en France, est un peu en train de s’estomper. Mais surtout, Luc Besson a prévenu qu'il ne se laisserait tenter par la 3D qu'une fois le matériel devenu plus léger.» Peut-être quand son idée pour la suite de Lucy sera enfin finalisée.