VIDEO. Depuis 1984, les Tortues Ninja n'en finissent pas d'envahir les écrans

CINEMA Depuis leur apparition en bande dessinée, les reptiles mutants ont connu de très nombreuses incarnations animées ou en images réelles...

Caroline Vié

— 

Ninja Turtles
Ninja Turtles — Paramount

Au commencement était une bande dessinée créée en 1984 par Kevin Eastman et Peter Laird et publiée par Mirage Studios. Conçu à l'origine pour les adolescents, le comics a très vite connu de nombreuses adaptations sur grand et petit écrans...

La plus vintage

Dès 1987, les Tortues ont eu leur série d'animation à la télévision permettant de populariser jouets et autres produits dérivés. 193 épisodes de 26 minutes ont été coproduits par le français Bruno René Huchez, connu notamment pour avoir distribué des classiques de l'animation tels «Goldorak», «Capitaine Flam» et «Albator». Deux autres séries d'animation vont suivre, sans compter une mini-série japonaise. 

La plus méchamment rigolote 

La plus récente de ces séries animées, réalisée en images de synthèse en 2012 par Nickelodeon voit ses 14 premiers épisodes sortir en coffret DVD collector avec figurines ce mois-ci (Citel, 19,99€). Elle permet de découvrir des méchants rigolos comme d'adorables petits cerveaux volants et continue de cartonner sur les écrans de France Télévisions.

La plus vivante

Série en prises de vues réelles cette fois, «Les Tortues Ninja, la nouvelle génération» (Intégrale/Clear Vision, 15€), a été diffusée sur TF1 à la fin des années 1990. C'est sans doute l'adaptation la plus amusante de l'univers créé par Kevin Eastman et Peter Laird. Son aspect volontairement décalé la rend indispensable.

La plus novatrice (pour l'époque)

Trois longs-métrages en prises de vue réelles mettent en scène les chevaliers d'écailles. Dans le premier en 1990 (en Blu-ray chez Métropolitan, 20€), Steve Barron révèle leurs origines. Elias Koteas, acteur fétiche d'Atom Egoyan, y incarne Casey Jones, le pote des Tortues. Les costumes avaient été conçus par l'atelier de Jim Henson, créateur du «Muppet Show». Le succès du premier volet a porté ses fruits avec deux suites. Dans le deuxième volet, en 1991, c'est Michael Pressman qui confronte les frères à des monstres. Le troisième, signé Stuart Gillard, envoie les reptiles dans le Japon du XIIe siècle à la rescousse de leur copine April. (Ces deux derniers films en coffret, chez Fox vidéo 50 €).

La plus esthétique

En 2007, Kevin Munroe a donné un coup de jeune aux Tortues avec TMNT - Les Tortues Ninja (Warner, 12€), long métrage d'animation en images de synthèse aussi dynamique qu'esthétiquement réussi. Collaborant avec Peter Laird, l'un des créateurs de la bédé, il a fait un carton au box-office prouvant que des reptiles mutants qui s'animent sur grand écran, c'est indémodable!