Même nue, Shailene Woodley a des rêves plein la tête

CINEMA L'oiseau blanc de «White Bird», c'est elle: la star de «Divergente» et «Nos étoiles contraires» se dévoile chez Gregg Araki...

Caroline Vié

— 

White Bird, de Gregg Araki
White Bird, de Gregg Araki — Why Not Productions/Desperate Pictures

2014 est une année faste pour Shailene Woodley. L'actrice de 22 ans a cartonné en rebelle dans le premier volet de la saga Divergente avant de faire verser des torrents de larmes à un nombreux public dans Nos étoiles contraires. Comme ses consœurs Jennifer Lawrence et Kristen Stewart, la belle ne s'endort pas sur les lauriers des films pour jeunes adultes. Dans White Bird de Gregg Araki, elle incarne une jeune fille qui explore sa sexualité tout en essayant de composer avec la disparition de sa mère.

A l'aise dans son corps et dans son rôle

La demoiselle n'a pas hésité une seule seconde avant de dire oui au réalisateur de Mysterious Skin (2005). «Je savais qu'il y aurait des scènes nues mais qu'elles ne seraient pas gratuites et que Gregg était capable de les aborder sans les rendre scabreuses», explique Shailene Woodley. Une séquence où elle séduit un policier plus âgé qu'elle se révèle particulièrement sensuelle. «Bien qu'il soit américain, Gregg a une approche très européenne du cinéma. L'Amérique est puritaine alors qu'ici, on voit des affiches avec des femmes nues dans la rue et ça ne gêne personne».

Une star très discrète

Fille de psychologues, Shailene a débuté dans des pubs à l'âge de 5 ans mais a fait ses grands débuts à l'écran dans The Descendants (2011) d'Alexander Payne où elle incarnait la fille de George Clooney. «Observer George m'a appris à garder la tête froide. Il ne s'est pas laissé impressionner par la gloire, peut-être parce qu'il l'a connue après avoir ramé pendant des années.» Entre deux rôles, l'actrice étudie à étudier la physiothérapie. «Je veux connaître d'autres choses que les plateaux, vivre et voyager en toute liberté. J'ai peu de contact avec mes fans car je n'ai pas de domicile fixe et je ne fréquente pas les réseaux sociaux».

Des rêves et des désirs

On verra Shailene Woodley le 18 mars prochain dans la suite de Divergente. Pour l'instant, elle n'a pas d'autres projets mais à des rêves plein la tête. «J'adorerais être dirigée par Jacques Audiard dont j'ai adoré De rouille et d'os. Les actrices françaises sont épatantes, bien plus sexy que les Américaines». Et de citer Marion Cotillard, Mélanie Laurent et Léa Seydoux avant de s'esbaudir sur la beauté d'Eva Green qui joue sa mère dans White Bird.