Mort de Geoffrey Holder, un flamboyant méchant opposé à James Bond

CINEMA S'il était plus connu auprès du grand public pour son rôle de Baron Samedi, le Trinidadien était aussi un chorégraphe et danseur hors pair...

J.M.

— 

Geoffrey Holder, le Baron Samedi dans
Geoffrey Holder, le Baron Samedi dans — RONALDGRANT/MARY EVANS/SIPA

L’acteur trinidadien Geoffrey Holder est décédé dimanche à l’âge de 84 ans à New York, des suites d’une pneumonie. Il était originaire de Trinidad. Pour le public français, il restera le flamboyant méchant à James Bond (Roger Moore) dans Vivre et laisser mourir, en 1973. Pour son personnage de Baron Samedi, il s’était inspiré des traditions vaudous haïtiennes.

Au cinéma, il joue également dans Annie (1982), ainsi que dans Boomerang (1992) avec Eddie Murphy. Tim Burton fait appel à lui comme narrateur pour son film Charlie et la Chocolaterie.

Mais outre-Atlantique, il était reconnu pour de multiples talents, notamment de chorégraphe et danseur.  En 1975, il reçoit un Tony Awards pour sa mise en scène de The Wiz, une comédie musicale reprenant Le magicien d’Oz, mais uniquement avec des acteurs noirs. Il a également travaillé pour la compagnie de danse contemporaine Alvin Ailey American Dance Theater et pour le Dance Theater de Harlem.

Dans les années 1970, Geoffrey Holder devient également populaire en participant à des publicités télévisées pour la marque Seven Up.