David Fincher révèle Rosamund Pike dans «Gone Girl»

CINEMA David Fincher démontre une fois encore qu'il sait dénicher les meilleurs acteurs...

Caroline Vié

— 

Gone Girl
Gone Girl — f20 th Century Fox

Dans Gone Girl de David Fincher, c'est la disparue qui se taille la part du lion. Ce thriller efficace inspiré du roman Les Apparences de Gillian Flynn fait partager le calvaire d'un homme dont l'épouse s'est volatilisée. Si Ben Affleck est convaincant en faux coupable qui pourrait être un vrai salaud, Rosamund Pike est ahurissante dans la peau de la dame qu'on découvre au fil de nombreux flash-back. De quoi rendre indulgent pour les lenteurs d'un film de près de deux heures trente.

Un réalisateur qui a du nez

Après avoir lancé les carrières d'acteurs de Justin Timberlake et Rooney Mara dans Social Network puis avoir définitivement adoubé cette dernière dans Millenium (2012), David Fincher confirme qu'il ne manque pas de nez quand il s'agit de dénicher des comédiens. L'ex James Bond Girl Rosamund Pike (Meurs un autre jour, 2002) est sa nouvelle pépite. Savoir que Reese Witherspoon, productrice du film, s'est fait piquer le rôle par la belle blonde donne une idée de son talent. «Rosamund était faite pour jouer ce rôle», dit David Fincher.

Un personnage complexe

Fille unique, complexée par des parents qui l'utilisent, l'héroïne de Gone Girl est difficile à cerner. Elle croit avoir trouvé le bonheur dans le mariage mais... il serait dommage de dévoiler davantage de l'intrigue et d'un personnage que Rosamund Pike décrit comme «profondément complexe». Sa performance est l'atout majeur d'un film un peu trop tarabiscoté, mais où l'on a aussi l'œil attiré par Carrie Coon, une actrice de théâtre et de télévision qui incarne la sœur de Ben Affleck avec un charisme l'inscrivant également sur la liste des trouvailles de David Fincher.