Une reine néoromantique

©2006 20 minutes

— 

Au sortir de l'adolescence, Marie-Antoinette découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose.
Au sortir de l'adolescence, Marie-Antoinette découvre un monde hostile et codifié, un univers frivole où chacun observe et juge l'autre sans aménité. Mariée à un homme maladroit qui la délaisse, elle est rapidement lassée par les devoirs de représentation qu'on lui impose. — AFP

Marie Antoinette, le dernier film de Sofia Coppola, injustement boudé par les Oscars, Césars et autres festivals comme Cannes, revient en DVD richement doté de bonus acidulés : un joli court métrage de la réalisatrice, des scènes coupées, un making of et un documentaire de la BBC sur « la vraie » Marie Antoinette. Une égérie glamour et baroque uniquement coupable d'avoir été « au mauvais endroit au mauvais moment ». C'est la thèse que le film, à la suite du documentaire, défend, et on ne peut que s'amuser de voir l'art et l'histoire se répondre de la sorte.Le making of révèle d'autres partis pris, comme le décor pastel agrémenté de macarons Ladurée ou la BO connotée « néoromantique ». Sofia Coppola s'est aussi inspirée d'Adam Ant, pop star british du début des années 1980, pour composer le personnage du comte de Fersen.

Sakurako Uozumi