Benoît Poelvoorde à Cannes en 2012 pour Le Grand Soir
Benoît Poelvoorde à Cannes en 2012 pour Le Grand Soir — VILLARD/NIVIERE/SIPA

CINEMA

Benoît Poelvoorde annonce (encore) qu'il arrête le cinéma

«J’ai bien l’intention de ne rien faire d’autre que le tour de ma chambre», confie l'acteur belge au groupe «SudPresse»…

Poelvoorde a dit la même chose il y a quatre ans. En 2010, pendant la promo de l’Autre Dumas, il disait en avoir fini avec le métier d’acteur. Rien à déclarer et Mon pire cauchemar seraient ses derniers films. Puis il y a eu Une histoire d’amour, Le Grand Méchant Loup et Une place sur la terre en 2013, et en début d'année, Les rayures du zèbre, film sur l'univers du foot sorti en février 2014.

On attend maintenant avec impatience de le voir le 17 septembre dans le film de Benoît Jacquot, Trois coeurs, présenté à la Mostra de Venise, et viendront plus tard La Rançon de la gloire de Xavier Beauvois et Famille à louer de Jean-Pierre Améris. 

«Bouquiner et glander»

Mais l’acteur belge a renouvellé son annonce de départ. «Actuellement, je suis psychologiquement et physiologiquement (sic) épuisé», a t-il confié au groupe de presse belge Sudpresse sur le tournage du dernier film de Jaco Van Dormael, Le Tout Nouveau Testament

«J’ai d’ailleurs demandé à ce qu’on ne m’envoie plus de scénarios. Après le tournage du Tout Nouveau Testament, je vais arrêter le cinéma. L’année prochaine, j’ai bien l’intention de rester chez moi à Lustin et de ne rien faire d’autre que le tour de ma chambre. Je vais prendre un long break pour rester dans mes pénates, pour bouquiner, pour glander.»

Il se dit «à bout», «en a marre», mais tempère quand même, «dans un demi-sourire»: «J’en referai peut-être un peu plus tard, si Dieu me prête vie...»